Publié le

On a éclairci pour vous 8 mythes sur la pêche!!

Plusieurs mythes et légendes circulent dans le domaine d*e la pêche. Dans cet article nous allons essayer d’en démystifier quelques un parmi les plus populaire.

Mythe #1 : Les hameçons rouge sont plus efficace puisqu’ils sont couleur sang. En fait ils sont efficace parce qu’ils sont moins visible. En effet la couleur rouge est la première à devenir invisible/moins visible dans l’eau. C’est du moins ce que je crois et il n’y a pas d’études scientifique démontrant que les poissons associent la couleur rouge au sang ou à une proie en difficulté. Le rouge demeure toutefois une couleur très efficace. À vous d’en juger.

Mythe #2 Vous avez besoin d’un gros bateau pour capturer les plus gros poissons. Avec la popularité grandissante des médias sociaux et la quantité grandissante de prostaff de toutes sorte qui nous montrent les résultats de leur pêche avec des embarcations de plus en plus grosse et dispendieuse. Mais dans la pêche de tout les jours pour le commun des mortels la réalité est tout autre. Plusieurs petits lacs accessible en embarcation modeste contiennent des poissons de taille impressionnante  à faire rougir certain professionnel. De plus la pêche à gué est loin d’être négligeable plusieurs poissons trophée sont capturé à gué chaque année.

Mythe #3 À une certaine période de l’année le brochet perd ses dents voila pourquoi il ne mord pas.  En fait le brochet perd parfois des dents suite à la dégustation d’une proie un peu plus coriace, ces dents sont remplacées à mesure qu’elles tombent. Bref tout au court de l’année des dents tombent et repoussent, ce qui ne l’empêche pas de se nourrir donc de mordre à vos appâts.

Mythe #4 La pêche est meilleure quand il pleut.  Combien de fois a-t-on entendu cette affirmation ?? Après plusieurs années d’expérience,  j’ai pu pêcher de longue journée sous la pluie j’en suis venu à cette conclusion : la pêche n’est pas meilleure lorsqu’il pleut par contre, souvent il y a un regain de l’activité du poisson lorsqu’il commence à pleuvoir. Mais ce n’est pas la pluie qui cause cette augmentation d’activité mais bien le changement brusque de pression atmosphérique associé à cette pluie. Donc si il pleut déjà depuis plusieurs heures la pêche ne sera pas meilleure que si il ne pleuvait pas.

Mythe #5 L’utilisation de gros leurre =  la capture de gros poissons.  Il y a quand même une part de vérité dans ce mythe mais pas assez pour le graver dans la pierre et prendre ça pour acquis. Il est bien évident que les plus gros poissons sont capable de s’attaquer à de plus grosses proie. Mais on-t-il l’habitude de le faire??? On voit régulièrement des mouchetée trophée s’attaquer à de simple éphémère. Et de majestueux saumon se laisser capturer par des mouches minuscule…  Donc oui un gros poisson peut s’attaquer à un leurre surdimensionné mais ce n’est pas une vérité absolue.

Mythe #6 Si vous parlez dans l’embarcation cela va faire peur aux poissons. Probablement le mythe le plus connu et le plus propagé. Pourtant ce mythe est facile à démolir, il suffit de plonger quelques mètres sous la surface pour se rendre compte qu’on entend pas notre comparse parler. Mais vous me direz oui mais les vibrations et la ligne latérale des poissons, vous oubliez que nos voix sont elles aussi des vibrations qui ne sont pas capable de percer la surface de l’eau. Alors rassurez-vous , vous pouvez continuer à chanter à la pêche.

Mythe #7 Les poissons ont une mémoire de 5 secondes. Malheureusement pour nous plusieurs études sérieuse démontrent que nos poissons ont une mémoire pouvait atteindre plusieurs mois. Entre autre Philip Gee et son équipe en 1994 nous prouve le contraire. En fait les poissons ne sont pas plus idiot que les oiseaux et que de plusieurs mammifères.

Mythe #8 La pêche est une activité dispendieuse. Comme toute activité de plein-air la pêche peut en effet devenir très dispendieuse, embarcation, droit de pêche. équipement etc etc.. Mais nul besoin de dépenser des sommes faramineuse pour passer du bon temps le long d’un ruisseau et capturer des poissons en famille avec un équipement minimum. Et si on compare la pêche à autre chose comme le ski ou le golf on se rend vite compte que ce n’est pas dispendieux.

Alors lorsqu’un de vos partenaires de pêche va vous dire de ne pas apporter de banane dans son embarcation vous pourrez lui dire qu’il s’-s’agit d’un mythe.

 

 

Publié le

19 Spots pour la pêche hors saison au Saguenay Lac Saint-Jean!!

Dans la région du Saguenay Lac Saint-Jean lorsque la saison de pêche aux salmonidés se termine on dirait que tout cesse de tourner brusquement, Pourtant il demeure un nombre impressionnant de plan d’eau accessible pour pratiquer notre activité favorite. Souvent méconnu ou réglementation plus ou moin claire font que plusieurs de ceux ci tombent dans l’oubli. Je vais vous en présenter quelques-un afin que vous puissiez prolonger votre saison. Fait à noter que les plans d’eau dont il est mention dans cet article sont ouvert selon la réglementation en vigueur lors de la rédaction de l’article sois septembre 2018. Il est donc de votre devoir de vérifier que le tout est encore conforme lorsque vous pêcherez ces eaux.

1 – La rivière Saguenay offre une section plus qu’acceptable à la pêche automnale, par contre la réglementation y est plutôt … spéciale… en gros vous pouvez pêcher du pied du barrage chute à caron jusqu’à la flèche littorale de Saint-Fulgence jusqu’au 31 octobre pour toutes espèces. De la flèche littorale jusqu’à son embouchure toute l’année pour les espèces d’eau douce…  Bref un beau capharnaüm, je vous laisse imaginer la réglementation des tributaires…  Malgré tout le Saguenay offre un excellent potentiel de capture de truite de mer automnale.

2 – La rivière shipshaw, contient bon nombre d’espèces mais entre autres du brochet qui lui est ouvert jusqu’au 30 novembre. Un endroit de départ pour cette espèce ??? derrière le cimetière de Shipshaw

3 – Le lac sébastien, perchaude de petite taille à profusion et brochet qui peuvent atteindre des tailles très respectable dans ce plan d’eau. Est ouvert à la pêche jusqu’au 30 novembre pour toutes les espêces. Vous pouvez donc croiser le fer avec des corégones de tailles acceptable.

4 – Le lac brochet situé à Saint-David-de-Falardeau contient les mêmes espèces que son frère le lac Sebastien. Il est lui aussi accessible à la pêche jusqu’au 30 novembre.

5 – Le réservoir lamothe, plan d’eau accessible très intéressant pour la pêche aux brochets, plusieurs accès y sont possible (village de chalet, km 22 et par le lac de la digue) Il est donc possible de le naviguer avec toute taille d’embarcation. Toutefois il pourrait y avoir présence de billots (héritage de l’époque de la drave) soyez donc vigilant lors de la navigation. Vous pourrez le pêcher jusqu’au 30 novembre.

6 – Le lac aux chicots, situé au coeur de la municipalité de Bégin. Véritable dédale de baie, contient une bonne quantité de brochet de taille modeste pour votre plaisir. Il est donc accessible à la pêche jusqu’au 30 novembre

7 – Le lac huron situé en périphérie de Bégin est un autre plan d’eau plus qu’intéressant pour le brochet. Il contient des poissons de toute taille et possède beaucoup d’herbiers ce qui rend la pêche à la grenouille amusante et productive. Lui aussi vous serra accessible jusqu’au 30 novembre.

8 – Le lac labrecque, lac facile d’accès de taille plus qu’intéressante. Des brochets monstre y nagent à vous de les déjouer. Comme tout les autres lac à brochet de la région sa pêche se termine le 30 novembre.

9 – Le lac tommy, petit cousin du lac Labrecque contient une quantité plutôt impressionnante de brochets. Facile d’accès et accessible en petite embarcation il saura assurément vous charmer. Disponible à la pêche jusqu’au 30 novembre.

10 – Le lac chabot, grand frère du lac Tommy des brochets de taille plutôt intéressante y nagent. Il vous sera possible de le pêcher jusqu’au 30 novembre.

11 – Le lac de la mine, situé au coeur de la carrière CAL à Saint-Nazaire. L’accès y est un peu plus douteux mais toujours possible. Plusieurs brochets de toutes tailles y nagent. Ouvert jusqu’au 30 novembre.

12 – Le lac cawachagami, erreur de la nature??? ben non!! Simplement généreusement ensemencé de truite moucheté et de ouananiche par l’association de chasse et pêche locale. Situé tout prêt de Saint-Thomas Didyme il est très facile d’accès et les pêcheurs locaux seront heureux de vous conseiller. Bizzarement ce lac est ouvert à la pêche jusqu’au 30 novembre à toutes les espèces.

13 – Le lac vert de Saint-Thomas Didyme est lui aussi généreusement ensemencé et ouvert à la pêche jusqu’au 30 novembre.

14 – Le lac aux aulnes, Saint-Thomas Didyme encore une fois merci à ces généreux ensemenceur. Ouvert jusqu’au 30 novembre.

15 – Lac bouchette contient de la truite mouchetée qui elle ferme en même temps que la truite partout ailleurs. Par contre les autres espèces y sont ouverte jusqu’au 30 novembre donc doré et barbote au rendez-vous!!

16 – Lac Ouiatchouan contient lui aussi une belle population de doré à vous de les déjouer. 30 novembre… 🙂

17- Le lac à la croix, perchaude et brochet au menu. Qualité de pêche acceptable ouvert aux pêcheurs jusqu’au 30 novembre.

18 – le lac à doré dans la municipalité de ferland renferme une bonne population de doré de petite taille mais certaine surprise y nagent. Lui aussi ouvert jusqu’au 30 novembre. Par contre il contient des salmonidés qui doivent être remis à l’eau en cette saison.

19 – Le lac des cèdres sensiblement la même situation que chez son petit cousin le lac à doré. Salmonidé fermé mais doré ouvert amusez-vous bien jusqu’au 30 novembre.

Publié le

8 Erreurs commune facile à éviter lorsque vous pêchez!!

 

La perte d’un poisson trophée arrive à tout les pêcheurs et nous marque pour longtemps. Certaine erreurs sont facile à éviter et pourraient vous aider à améliorer votre score sortie après sortie. Puisque énormément de facteurs sont hors du contrôle du pêcheur et que la ligne est mince entre résultat incroyable et une sortie bredouille nous avons penser vous pondre ce petit texte afin de vous aiguiller sur de possible modification à faire dans votre approche.

1 – L’utilisation d’un équipement inapproprié à l’espêce et/ou la technique utilisé se voit trop souvent. Pourtant ce point devrait faire partie de vos priorités. Par exemple combien de fois nous voyons des gens pêcher le doré à la dandinette avec une canne beaucoup trop molle et peu sensible?? ce qui empêche de sentir nombre de touche délicate et affecte grandement la puissance/rapidité de ferrage. Ou encore cette même canne trop molle pour la traîne avec un marcheur de fond. Ce qui surcharge la canne avant même qu’un poisson ne s’attaque à votre offrande et qui par son manque de sensibilité vous empêche de déceler la nature du fond. Une canne avec une puissance trop élevé par exemple une medium/heavy pour la truite pose aussi certains problèmes, par exemple la difficulté à lancer de petits leurres. Des exemples comme ceux ci sont trop nombreux et facile à éviter.

2 – Souvent je vois des pêcheurs ne pas se méfier de l’état de leur fils. Qui le changent une fois par x année… et qui n’en vérifient pas l’état. Pourtant il s’agit du lien direct entre vous et le trophée convoité. Que vous utilisiez du monofilament, de la ligne tressée/fusionnée ou encore du fluorocarbone les agressions que cette pièce d’équipement subit sont énorme; Frottement contre les roches, contact avec des produits chimique (huile à mouches, essence, produit odoriférant, etc), dur combat avec un poisson de belle taille, dents de vos captures, et autres. Il est donc primordial de vérifier de façon régulière et méthodique l’état de votre ligne et de refaire vos noeuds après un dur combat afin de minimiser le risque de casse.

3 -Un autre point primordial à vérifier de plus prêt est l’ajustement du frein de votre moulinet. Pas besoin de m’étirer sur le sujet car il est évident qu’un frein mal ajusté va poser pas mal de problèmes. Trop mou et vous aurez de la difficulté à faire pénétrer vos hameçons efficacement dans la gueule du poisson ce qui occasionnera plusieurs pertes lors de combat.Un frein trop serré imposera un stress supplémentaire à tout votre équipement et augmentera les risques de casse. Un petit truc qui ne prends que quelques secondes est l’utilisation d’une balance électronique pour l’ajustement de votre frein, je vous suggère d’ajuster le frein à environ 25% de la résistance de votre ligne ainsi la canne travaillera parfaitement absorbant les chocs de façon admirable et votre ligne ne se fera pas malmener ce qui augmentera vos chances de puiser ce gros poisson.

4 – Savez-vous que seulement environ 5% d’un plan d’eau est occupé par les poissons?? donc il est primordial dans votre approche de bien choisir les endroits que vous allez exploiter. Une étude préliminaire des structures du plan d’eau est un atout majeur dans votre quête. Les entrées et sorties d’eau, les roches partiellement ou entièrement submergé, les falaises plongeant vers les grandes profondeurs, les pointes sablonneuse qui s’étirent vers le large, les herbiers, les haut fonds sont tous des endroits potentiel. De plus chaque poisson ayant une température préférentielle d’eau ce facteur influencera votre choix de structures à exploiter. Un article a déja été publié sur les Températures préférentielle des poissons. Le choix du plan d’eau est important lui aussi, nous avons récemment dévoilé plusieurs endroits intéressant dans ces 2 articles.

34 Endroits magnifique pour la pêche à gué au Lac Saint-Jean

22 Endroits formidable pour la pêche à gué au Saguenay

 

5 – L’impatience est un fléau à la pêche, et ce de plusieurs façon. Je m’explique, lorsque vous combattez un poisson l’impatience tue… vous faites une erreur et oups il est décroché ou vous casse, donc la patience est de mise lors de cette phase primordiale de notre activité. De plus les poissons ne sont pas actif 24 heures par jour il est donc avantageux d’être présent sur place lorsqu’ils sont dans leur pic d’activité. Dans ce cas la patience est de mise si vous n’êtes pas au bon moment.

6 – Un autre point à ne pas négliger est la taille et l’état de vos hameçons. Les hameçons sont ce qui vous sert d’arme contre la bouche de votre proie il est d’une importance primordiale qu’ils soient en excellent état donc une vérification régulière et un entretien assidue est recommandé. Il est facile d’aiguiser un hameçon dont la pointe est émoussée. Un autre point à surveiller avec les hameçons est la taille et le type de ceux ci qui doivent être approprié à la technique utilisé et l’espèce visée. Souvent un hameçon trop gros va être voyant et ne présentera pas votre offrande de façon naturelle et optimale.

7 – La vitesse à laquelle vos présentez votre offrande est un facteur déterminant dans le succès de pêche. Non seulement elle déterminera la profondeur à laquelle se balade votre leurre mais certain poisson sont beaucoup plus rapide que d’autres facilitant ainsi les captures si vous présentez votre appât à la bonne vitesse. Bien sur cette vitesse changera en fonction de facteur comme la température, le niveau d’activité du poisson et la technique utilisée. Nous avons mit à votre disposition une charte des vitesses afin de vous aider à trouver la votre.

8 – La pêche impose souvent la manipulation de produits comme de l’essence ou de l’huile à mouche. Ces produits dégagent une odeur qui pourrait nuire à votre succès de pêche si ils entrent en contact avec votre équipement en plus de le dégrader. Il est donc important de laver vos mains avant de manipuler votre équipement afin d’éliminer ces odeurs négative. L’ajout de gel odoriférant n’est pas à négliger non plus puisqu’il aide à camoufler toute odeur negative.

Publié le

Charte de vitesse de traîne pour différente espèce.

La vitesse à laquelle vous présentez votre offrande est un facteur déterminant dans le succès de pêche. A quel vitesse de traîne doit on pêcher pour tel ou tel espèce? Voici une charte donnant une bonne base afin de déterminer la vitesse idéale à laquelle vous devez pêcher. Bien évidemment cette vitesse variera selon le leurre et la technique utilisée.

espèce:                       Vitesse:

truite moucheté        1.20 a 3.20 km/h

truite grise                 0.80 a 4.00 km/h

truite arc-en-ciel       2.40 a 5.60 km/h

doré                            0.30 a 4.00 km/h

brochet                      3.00 a 8.00 km/h

ouananiche                3.00 a 8.00 km/h

maskinongé               3.20 a 11.0 km/h

achigan                       2.40 a 6.50 km/h

*La vitesse varie selon le leurre utilisé.

Publié le

Filet de brochet à la Opémisca

Comme plusieurs pêcheur j’aime bien quelques fois par année déguster mes prises et avec le temps nous avons su développer des recettes succulentes pour apprêter nos prises favorites. En voici une qui est succulente et facile à mettre en oeuvre. Il s’agit du fameux brochet à la Opémisca. Pour réaliser cette recette il vous faudra :

Ingrédients :

  • 1 Filet de brochet de belle taille
  • 1 cu à soupe de fécule de mais
  • 2 cu à soupe de jus de citron
  • 1 tasse de fumet de poisson
  • 1 cu à soupe de zeste de citron
  • 6 jaunes d’oeufs
  • sel poivre
  • 4 cu à soupe d’aneth frais
  • Quelques tranches de citron
  • beurre fondu
  • huile de pépin de raisin
  • Champignons sauvage de votre choix selon ce que vous aurez cueilli
  • 1/4 de tasse de fromage parmesan rappé

Marche à suivre :

Étape 1 – Préchauffer votre four a 325f. Ensuite vient la préparation du filet. Déposez votre filet sur du papier d’aluminium robuste qui aura été préalablement graissé avec le beurre fondu. Sel poivre au gout, ajouter sur le filet quelques tranches de citron et l’équivalent de 2 cu à soupe d’aneth frais. Arroser le tout généreusement d’huile de pépin de raisin. Cuire au four environ 20 minutes

Étape 2 – Pendant la cuisson de votre filet vous devez passer à la préparation de la sauce qui nappera le tout. Pour ce faire, il vous faudra dissoudre la fécule de mais dans le jus de citron. Une fois ceci fait ajouter le fumet et les zestes de citron. Porter à ébullition à feu doux jusque ce que le tout épaississe légèrement. Retirer du feu et ajouter les jaunes d’oeufs en battant sans cesse afin de rentre le tout homogène.Cuire à feu doux une minute et ajouter 2 cu à soupe d’aneth frais.

Étape 3 – Pendant la préparation de la sauce sur un autre rond vous allez faire cuire vos champignons sauvage. Si ceux ci ont été réhydrater vous pouvez prendre l’eau de réhydratation pour la préparation de votre fumet.

Étape 4 – Montage et présentation, une fois tout ceci fait votre brochet devrait être cuit. Déposez le dans une assiette de service en prenant garde de laisser les tranches de citron en place ce qui ajoutera à la beauté de votre présentation. Napper généreusement de votre sauce, ajouter les champignons et le parmesan. Si vous le voulez vous pouvez ajouter une branche d’aneth pour agrémenter votre présentation. En accompagnement je vous suggère des chips maison à saveur de poivre de citron.

 

Bon appétit!!!

 

 

 

 

Publié le

34 Endroits magnifique pour la pêche à gué au Lac Saint-Jean

Tel que promis voici la version Lac Saint-jean de notre guide de pêche à gué. Cette région bien que proche du saguenay offre une population de poissons complètement différente, énormément de dorés, ouananiches et de brochets nagent les eaux de ce coin de pays. Encore une fois cette liste n’est pas exhaustive, à vous de découvrir d’autres endroits. N’oubliez pas que lorsque vous pêchez dans les eaux du CLAP un droit d’accès est nécessaire et qu’il y a plusieurs exceptions concernant la ouananiche à vous de vous en informer.

Larouche

1 – Le lac de l’aqueduc est accessible par un sentier derrière l’école du Versant situé au 777 rue Gauthier. Ensemencé de milliers de truite mouchetée chaque année est l’endroit idéal pour initier les jeunes à la pêche. La municipalité impose un quota restreint pour ce plan d’eau ainsi que des règles particulière.

lac de l’aqueduc

Hebertville

2 – La digue ouiqui situé à la tête du lac Kenogami est un endroit capable d’accommoder un grand nombre de pêcheurs à gué et est un endroit de prédilection pour la capture de ouananiche à gué, plusieurs belles truites y sont aussi capturé chaque année.

3 – Le pont flottant situé au bout du rang Saint-Isidore est en fait un ponceau traversant le lac Kenogamichiche. Un endroit ou la capture de truite mouchetée de très belle taille est possible en début de saison. Quoi qu’en général la pêche y sois plutôt difficile.

4 – Le pont de fer est un pont lui aussi situé dans le rang Saint-Isidore qui lui aussi traverse le lac kenogamichiche il offre un bon potentiel d’exploitation de ce lac qui contient de la truite mouchetée de taille.

Alma

5 – Le quai municipal, situé sur la grande décharge ce quai offre une très bonne possibilité de capture de doré, de brochet, de perchaude et autres espèce comme la barbote. Très populaire auprès de la population locale qui sont très généreux de leurs conseils.

6 – Le secteur situé sous le pont carcajou, situé sur l’avenue du pont, est un secteur prometteur pour le doré, le brochet et les captures de ouananiche y sont aussi possible. Par contre comme toute rive de rivière le coin peut être hasardeux soyez prudent.

7 – Le dessous du pont de la grande décharge et de le pied Centrale Isle Maligne est un superbe secteur pour qui recherche la ouananiche, le doré et le brochet. Ce secteur est prisé par nombre d’adepte et est facilement accessible par une route de gravier carrossable débouchant le long de la route de la grande décharge.

St-Coeur de Marie

8 – Le quai du village au bout de la rue des huards offre comme chaque quai sur le lac Saint-Jean la possibilité de capturer des dorés de toute taille. Il s’agit d’un endroit sécuritaire et très facile d’accès.

Ste-Monique

9 – Le pied du barrage chute à la savane est un endroit magnifique proche des zones urbaine. Des pêches de qualités au doré et à la ouananiche y sont commune, le corégone y est aussi abondant. Facilement accessible par un court sentier une marche d’approche de quelques minutes vous mène directement dans les roches au pied du barrage. Soyez prudent les variations du niveau d’eau peuvent être brusque et les roches glissante.

10 – L’île du repos, ce secteur a un potentiel plus qu’intéressant pour les captures de ouananiche et de doré, le grand corégone se pointe le nez aussi dans le seceur. Encore une fois l’accès y est plus que facile et il y a la présence d’un quai facilitant le tout.

St-Ludger de Milot

11 – Les ponts sur le chemin uniforêt traversant la rivière Peribonka sont de superbes endroits pour pourchasser la ouananiche, l’accès peut être hasardeux et les berges glissante, par contre il est possible d’y accéder en toute sécurité.

12 – La zec des passes est la seule zec dans la région offrant un potentiel de capture aussi intéressant pour plusieurs espèces, que ce sois pour la truite mouchetée, le doré, le brochet et même le grand corégone. Plusieurs rivières y sont accessible et plusieurs lacs sont aussi facilement accessible pour la pêche à gué.

Ste-Jeanne d’arc

13 – Le pont de la route régionale (169) traversant la petite rivière Péribonka est un endroit merveilleux ou se croisent ouananiche, doré et truite mouchetée. De plus le stationnement y est abondant puisqu’une halte routière est aménagé à cet endroit afin de contempler le paysage à couper le souffle.

14 – Le site du Vieux moulin situé sur le site de la chute des noyés est un superbe endroit pour capturer de la truite mouchetée ainsi que de la ouananiche, par contre cette dernière est interdite de pêche jusqu’à nouvel ordre. Mais le potentiel demeure très intéressant.

Péribonka

15 – Quai de la marina offre une porte ouverte sur la riviere Péribonka la capture de doré y est chose commune. L’accès y est facile et sécuritaire un bel endroit pour quelqu’un qui n’a pas envie de se casser la tête.

Mistassini

16 – Chute des pères, un endroit de prédilection pour y capturer ouananiche, doré brochet et corégone. La vigilance est de mise car le secteur peut être hasardeux par endroit.

17 – île Talbot est un joyaux en plein coeur de la ville, ou il est possible de capturer doré, ouananiche, brochet et corégone.

Dolbeau, Albanel et Girardville

18 – Le secteur du parc Régional des grandes rivières comptes des secteur magnifique pour la pêche. Plusieurs chutes y sont accessible et la pêche peut y être formidable par moment. Par contre une attention particulière à la réglementation dans ce secteur est requise puisque plusieurs de ces chutes sont réservé à la pêche à la mouche par tirage au sort à certaine période de l’année. Des sentiers d’accès facile à emprunter y sont emménagé et de vaste stationnement disponible.Vous pourrez y capturer ouananiche, doré, brochet et corégone.

Parc Régional des Grandes Rivières

Normandin

19 – Le site de la Petite et grande chute à l’ours est un endroit unique pour pêcher la ouananiche et le doré. Un potentiel énorme avec possibilité d’hébergement à prix intéressant. Encore une fois informez-vous auprès du clap pour la réglementation en vigueur dans le secteur.

Camping chute à l’ours

La doré

20 – La  Réserve faunique Ashuapmushuan véritable joyaux de notre pays. Renferme une multitude de possibilités pour la pêche que ce sois pour le doré, le brochet, la truite moucheté et le grand corégone. Plusieurs services y sont offert tel que l’hébergement et la location d’embarcations le tout à prix populaire. Le succès de pêche y est supérieur aux autres endroits dans la province.Un endroit à visiter et revisiter.

Réserve faunique Ashuapmushuan

Saint-Félicien

21 – Les Chutes à michel situé sur la rivière Ashuapmushuan sont bordé par un parc/halte routière ce qui en facilite l’accès. Il sagit d’un endroit d’une rare beauté et d’un potentiel énorme pour la ouananiche et le doré. Encore une fois il faut s’informer au clap pour la réglementation particulière en vigueur dans ce secteur.

22 – Le quai Municipal de saint-félicien situé en plein coeur de la ville vous offre une possibilité de pêche très accessible et sécuritaire. Il est possible d’y capturer doré et ouananiche de façon assez régulière.

Saint-Prime

23 – Le quai de la marina est un autre endroit avec un certain potentiel pour la capture de doré comme tout les quais autour du lac. Facile d’accès et sécuritaire.

Roberval

24 – La marina de Roberval est un endroit de prédilection pour la pêche aux dorés, il est aussi possible d’y capturer des ouananiche. Les nombreux brise lame qu’elle comporte vous offre des structures à exploiter plus intéressante les unes que les autres. Facilité d’accès et sécurité sont au rendez-vous.

25 – Le secteur de la Pointe Scott est semblable à celui de la marina il offre quelques endroits intéressant ou lancer votre ligne et les captures de doré y sont nombreuse, la ouananiche y est aussi présente. Sécuritaire pour la famille et d’accès simple font de la Pointe Scott un endroit de rêve pour la pêche familiale en soirée.

Chambord

26 – Le quai municipal de Chambord est un autre endroit facile d’accès avec un potentiel plus qu’intéressant pour la capture de doré et de ouananiche. Sécuritaire parfait avec les enfants.

27 – Secteur du pont de Val-Jalbert est bien connu car il fournit bon an mal an plusieurs superbe ouananiche et quantité impressionnante de doré. Facilité d’accès déroutante et sécuritaire.

Desbiens

28 – Le secteur du quai municipal de cette petite municipalité est situé près de l’embouchure de la rivière Métabetchouane. Tout les printemps il est le lieu de prédilection pour la pêche du doré à gué. Il se prend bon nombre de ouananiche aussi.

Métabetchouane

29 – Le secteur de Métabetchouane est parsemé de camping en fait je devrais plutôt dire recouvert de camping et chacun de ces camping possèdent des espèces de brise lame appellé épis. Ces épis sont le lieu de prédilection pour la pêche au doré dans ce secteur. Facile d’accès et sécuritaire pour toute la famille. Par contre comme les camping sont des entreprises privé un coût d’accès peut-être exigé afin d’accéder à ces secteurs.

30 – Quai municipal encore un site magnifique pour le doré à gué!! Que dire de plus?? facile d’accès et sécuritaire

Saint-Gédéon

31 – Une autre municipalité ou pullulent les camping donc ils sont eux aussi parsemé d’épis. Comme dans le cas de ceux de Métabetchouane ces épis sont des endroits superbe pour la pêche. Doré et ouananiche y sont au rendez-vous.

32 – Le quai du rang des îles un endroit facile d’accès et gratuit pour la pêche à gué. Doré et ouananiche s’y laissent prendre.

33 – Centrale hydroélectrique du rang st-Anne un endroit ou le doré se prend assez facilement. Tentez votre chance vous ne le regretterez pas.

34 – Les deux barrages de la petite décharge tout deux accessible par la piste cyclable au bout du  chemin du golf. Véritable endroit de rêve pour la pêche que ce sois pour la ouananiche, le doré et le brochet. Ce sont deux secteur oû il y a plusieurs possibilités. Une courte marche y est nécessaire pour y accéder. Il existe d’autres façon d’y accéder à vous des les découvrir…

Lien utile

Clap Lac Saint-Jean

 

Publié le

Top 10 des outils technologique qui facilitent la vie du pêcheur

 

Dans l’ère où toute notre vie est facilitée par des technologies moderne le domaine de la pêche n’y est pas épargné. Ce bref exposé vous présentera quelques outils technologique qui vous seront utile lors de la planification de vos sorties et lors de ces sorties elles-même. Bien sur comme tout le monde connait les échosondeur, les gps et les téléphone intelligent nous omettrons d’en faire mention, par contre plusieurs applications seront présentée. Bonne lecture.

1 – Dans le domaine de la cartographie numérique on connait tous les google map et bing de ce monde par contre un site extrêmement utile et un peu moins connu il s’agit de toporama. Ce merveilleux outils mis gratuitement à la disposition des internautes par le gouvernement du Canada est d’une utilité extrême lors de la planification de vos expéditions. Pourquoi??? Parce qu’il dispose de fonctions avancé intéressante comme celle qui nous permet d’afficher le sens d’écoulement des eaux, ce qui nous permet de savoir facilement quel lac dans un réseau est celui de tête. Plusieurs autres fonctions comme la recherche par mots clés, le divers outils de mesure ou la possibilité de télécharger les cartes en font un outils indispensable pour tout pêcheur à la recherche de nouveaux « spots » de pêche.

Toporama

 

2 – Sans être une technologie de l’ère spatiale ou demandant des connaissance extraordinaire, les filtres à eau et les comprimés de purification d’eau sont d’une utilité indéniable lors de vos expédition. Deux principaux type de filtre se présentent à vous, les pailles filtrante d’une facilité d’utilisation déroutante et les filtres à pompe. Ils possèdent tout les deux des avantages et des désavantages. Les pailles, utilisation rapide, elles sont peu encombrante par contre elles sont peu utile pour une utilisation à long terme ou à grande échelle. Les filtres à pompes tant qu’a eux sont moins compact, par contre ils sont tout à fait indiqué pour une utilisation à moyenne échelle et à moyen terme. Personnellement en pêche camping je n’emporte plus d’eau potable depuis que j’ai découvert ces outils, ce qui réduit énormément le poids du bagage que je dois transporter. Tant qu’a elles les pastilles de purification légère, peu encombrante, peu dispendieuse et très efficace par contre elles laissent un mauvais gout on a l’impression de boire de l’eau du robinet. À vous de faire un choix éclairé sur ce sujet.

 

3 – Le site web/application android Windguru. Comme tout le monde le sait les grands plans d’eau sont sujet aux aléas de la météo et le vent peut devenir un ennemi du pêcheur. Lors de la planification de vos sorties sur ces plans d’eau cette application vous sera d’une utilité extrême, puisqu’elle vous fournira des prévisions de direction et de vitesse de vent précise et même la hauteur des vagues pour plusieurs endroits populaire.

Windguru

 

4 – Les produits Navionic sont bien connu des utilisateurs d’échosondeur mais cela va bien plus loin que ca. Navionic vous offre une version web de ces cartes bathymétrique et ce gratuitement. De plus une application android à faible coût est disponible. Cette dernière est vraiment utile pour la pêche hivernale ainsi sans même sortir votre échosondeur vous saurez en tout temps quel profondeur se trouve sous vos pieds (sur les plans d’eau couvert par l’application). De plus en plus de plans d’eau sont disponible et les mises à jour sont régulière.

Navionic WebApp

Navionic pour Android

 

5 – Le système de cuisine Biolite, est en sois même une révolution lors de vos expédition de pêche camping. Pourquoi?? première des choses il fonctionne avec du bois, donc plus jamais vous ne manquerez de combustile mais sont plus gros avantage il produit de l’électricité ce qui vous permet de recharger par usb vos téléphone, caméra etc… ce qui en fait un système très avantageux. Bien évidemment il n’a pas que des avantages il est quand même peu compact et assez onéreux mais vous n’achèterez plus jamais de butane ou autre combustible. une gamme d’accessoires complète sont disponible afin d’ajouter d’autres fonctionnalité plus ou moins intéressante.

Biolite

 

6 – Une autre technologie qui date de plusieurs décennies mais qui nous facilite grandement la vie sont les couteaux à fileter électrique. Il s’agit d’une véritable scie mécanique à faire des filets mais capable de finesse aussi. Bien évidemment il prend plus de place et est plus lourd que le conventionnel couteau, mais jamais vous n’aurez besoin de l’aiguiser. Ils sont disponible en plusieurs modèles différents, à batterie, avec des pinces pour brancher sur votre batterie de moteur électrique ou encore qui peuvent se brancher dans l’allume cigarette de votre véhicule.

7 – La fameuse balise spot. Pourquoi un spot quand on a un gps?? simplement parce que votre gps n’émet pas de signal si vous avez besoin d’aide. Parce que votre gps n’envoi pas de message texte par satellite à vos proches pour les aviser que tout va bien. Parce que votre gps ne permet pas à vos proches de suivre votre progression à distance. Et comme souvent notre activité se déroule en territoire éloigné ce genre de balise est un must selon moi.

Balise Spot

8 – L’application Fishbrain , est un véritable réseau social pour passionné de pêche disponible sur android et iOS, vous permet de partager vos captures avec d’autres passionnée, de jaser pêche et vous permet d’enregistrer chacune de vos captures avec différentes données tel que l’espèce, le leurre, plusieurs paramètres météo, ce qui vous permettra d’améliorer vos performances puisque ce lac mord mieux quand le vent vient de tel sens et que la pression atmosphérique est de x. Vous pourrez découvrir de nouveaux endroits de pêche et consulter les prévisions pour ces endroits. Malheureusement ce n’est pas gratuit mais le tout demeure quand même abordable.

FishBrain

9 – Bathymétrie gratuite, plusieurs plans d’eau ont été sondé au cours des dernières décennies par différents organisme gouvernementaux ou para-gouvernementaux à vous d’en faire la demande au ministère qui se fera un plaisir de vous orienter vers les ressources disponible. Malheureusement je ne possèdes cette information que pour les plans d’eau du Saguenay Lac-Saint-Jean voici le lien.

Bathymétrie gratuite

 

10 – fishing and hunting solunar time est une application disponible pour android et iOS. Peu coûteuse, vous indique le cycle des marées dans votre secteur, les prévision de pêche en fonction du calendrier solunaire, des données météo et les heures de lever/coucher du soleil et de la lune. Très pratique pour un coût minime.

Fishing and hunting solunar time

Publié le

22 Endroits formidable pour la pêche à gué au Saguenay

La région du Saguenay lac saint-jean regorge d’endroits formidable pour la pêche, parmis ceux ci plusieurs endroits accessible attirent bon nombre d’adepte. Par contre plusieurs nouveaux pêcheurs ont de la difficultés à se retrouver parmis tout ça. Voici le premier d’une série de deux répertoriant quelques-uns de ces endroit. Bien entendu cette liste n’est pas exhaustive et ne regroupe que certains endroits les plus populaire.

Petit Saguenay

1 – La plage Saint-Etienne située dans la baie du même nom, au village vacance Petit Saguenay est un endroit à privilégier pour tout adepte de truite de mer (truite mouchetée anadrome) les captures accidentelle de bar rayé y sont aussi possible. Une paire de cuissarde y est de mise et la pêche à la mouche y est plutôt populaire. De plus la présence du village vacance vous offre des possibilités d’hébergement et d’activités familiale diverse.

Village vacances Petit-Saguenay

2 – La rivière petit-Saguenay, est une majestueuse rivière facilement accessible à coût abordable, les possibilités de captures y sont excellente autant pour le saumon atlantique que pour la truite de mer. De plus une courte randonnée le long de ses berges vous mènera sur les fosses populaire les plus en amont, vous laissant croiser à plusieurs reprises des paysages forestier à couper le souffle. Un plan d’hébergement abordable y est aussi proposé.

Rivière Petit-Saguenay

Anse Saint-Jean

3 – L’embouchure de la rivière saint-jean offre de bonne possibilités pour la truite de mer ainsi que les berges de la dites anse.Encore une fois l’utilisation de cuissarde y est un excellent atout. Les captures accidentelle de bar rayé y sont aussi possible. Attention de bien respecter les limites de la rivière à saumon.

4 – La rivière Saint-Jean Saguenay elle même offre encore une fois une rivière très facile d’accès à un coût abordable. Un excellent potentiel de capture autant pour le saumon atlantique que pour la truite de mer. Les paysages comme tout ceux du bas Saguenay sont à couper le souffle, de plus les habitants du coin sont très accueillant et très généreux de leurs conseils.

Rivière Saint-Jean Saguenay

Rivière Éternité

5 -Le Parc national du Fjord du Saguenay offre la pêche journalière sur la rivière éternité, une magnifique rivière contenant de la truite mouchetée qui peut atteindre de belle taille, de plus les captures accidentelle de saumon atlantique y sont possible. Le site étant géré par la SEPAQ les coûts y sont accessible et l’offre de service y est diversifiée.

Parc National du Fjord du Saguenay

Ville Saguenay – arrondissement La Baie

6 – Le secteur des battures offre de superbes possibilités de pêche gratuite sur le fjord, bon an mal an plusieurs truites de mer de belle taille y sont capturée, la présence de bar rayé y est aussi marqué depuis quelques années (sa pêche demeure encore interdite au moment oû j’écris ces lignes. Le stationnement y est problématique mais possible. La proximité de ce secteur des grands centre y est un avantage tant au niveau de l’hébergement que de la restauration.

7 – La rivière à mars, que dire sur cette magnifique rivière urbaine??? facile d’accès coût imbattable et potentiel saumon/truite de mer très honnête. Une passe migratoire y étant présente l’observation de saumon atlantique y est aussi possible. De part sa proximité avec le secteur urbain elle joue le rôle de rivière école pour de nombreux nouveaux adepte.

Rivière à Mars

8 – Le quai d’escale est extrêmement populaire auprès de la population, véritable lieu de rassemblement du pêcheur urbain le potentiel de capture de l’éperlan arc en ciel y est extrême!! de plus la présence de poissons de fond y est aussi plus qu’intéressante. Vous pourrez y capturer nombre d’espèces comprenant entre autre : la morue ogac, la morue franche, le sébaste, la lycode etc…  Par contre vous devez surveiller l’horaire des navires de croisière puisque la pêche y est interdite les jours ou ceux ci sont présent.

Horaire des navires

Ville Saguenay – arrondissement Chicoutimi

9 – Le parc rivière du moulin, situé au plein coeur de l’arrondissement, de la truite mouchetée y est ensemencé chaque année lors de la fête de la pêche et ce depuis plusieurs années. Je n’ai pas besoin de vous dire que le potentiel de capture y est énorme tout au long de la saison. Endroit idéal pour y initier les jeunes et les moins jeune.

10 – Le Portage des roches situé sur la rivière chicoutimi à l’embouchure du lac kénogami est un endroit de prédilection pour la capture de truite mouchetée de belle taille et de ouananiche. L’accès y est facile et le nombre d’adepte y est de plus en plus nombreux. Par contre une attention particulière est nécessaire puisque les berges peuvent être hasardeuse par endroit/moment. Endroit très populaire en début de saison.

11 – L’embouchure de la rivière du moulin est un endroit très intéressant lors des mouvements de marée. Les espèces présente y sont en grand nombre allant de la perchaude au bar rayé en passant par la truite de mer, le doré, l’anguille d’amérique et la ouananiche. Les techniques possiblement utilisable y sont nombreuse et l’accessibilité énorme puisqu’il s’agit d’un coin de pêche en plein centre ville.

12 – Le secteur du bassin offre des possibilités presque infinie de pêche à gué, avec son bassin et son eau relativement calme et le pied du barrage ou l’eau y est beaucoup plus agitée. Les poissons présent sont ceux de la rivière Saguenay donc très variée(truite de mer. ouananiche, doré , bar rayé, etc) L’accès y est facile et relativement sécuritaire et les captures peuvent être de taille intéressante.

13 – Le secteur terres rompues, qui ne connait pas les terres rompues?? secteur de prédilection pour la truite de mer en début et fin de saison. Le potentiel y est très intéressant et le nombre de pêcheurs peut être élevé en raison d’une grande section de « plage ». On y capture tout les poissons de la rivière. L’accès y est très sécuritaire et gratuit.

Ville Saguenay – arrondissement Jonquière

14 – Le secteur du barrage Pibrac est un autre secteur important pour la pêche urbaine, l’accès y est facile et relativement sécuritaire malgré qu’on doive se méfier du niveau d’eau si on décide de traverser le premier bras de rivière à gué. On y retrouve de la truite mouchetée de belle taille et beaucoup de ouananiche.

15 – La rivière aux sables – secteur Nikitoutagan est le théâtre d’ensemencement massif depuis plusieurs années  lors de la fête de la pêche. Difficile d’avoir un coin de pêche plus accessible que celui ci. On y capture bon nombre de truites mouchetées année après années et quelques ouananiche ici et la. Endroit idéal pour la famille et initier les jeunes à la pêche.

16 – Le secteur pont d’aluminium un site bien connu de plusieurs depuis des années. On peut accéder aux berges de la rivière par un sentier non loin de celui ci ou par les sentiers du manoir. Le potentiel y est énorme et plusieurs endroits intéressant pour la pêche sont présent dans ce secteur. On peut y capturer truite de mer, doré, ouananiche, perchaude et les captures accidentelle de bar rayé y sont aussi possible.

Tadoussac

17 – Le quai de Tadoussac offre un potentiel énorme pour le poissons de fond (encore plus en début de saison) les pêcheurs locaux ne sont pas avare de conseils et les captures de morue y sont très fréquente. Plusieurs autres espèces y sont présente par exemple le chaboisseau.

Sacré-coeur

18 – La gargantuesque rivière Sainte-Marguerite, qui prend source au coeur des Monts-Valin offre un panorama à couper le souffle alternant entre vallées et montages. Le tout avec un nombre impressionnant de fosses contenant bon nombre de saumon atlantique et de superbes truites de mer. L’accès y est relativement abordable et plutôt facile pour un grand nombre de ces fosses.

Rivière Sainte-Marguerite

Sainte-Rose-Du-Nord

19 – Le village de Sainte-Rose-du-Nord un des plus beaux village de la province contient une offre énorme coté pêche mais laissez moi attirer votre attention sur le secteur de la descente des femmes, une batture sur le fjord qui offre un potentiel très intéressant pour la truite de mer et les captures accidentelle de bar rayé et de saumon atlantique sont toujours possible.

Saint-Fulgence

20 – La zec Martin Valin un vaste territoire comptant plus de 650 lacs et rivières débordant de truite mouchetée. Une offre énorme pour la pêche ont développé récemment un quai pour rendre la pêche à gué accessible sur le lac Guérin. Le tout est extrêmement bien aménagé rendant ce lac accessible aux personnes à mobilités réduite à coût abordable.

Zec Martin-Valin

21 – La flèche littorale ou queue de rat est un endroit connu depuis des décennies pour la pêche à gué, situé en eau saumâtre on y capture bon nombre de truites mouchetées, d’anguilles d’amérique et beaucoup de captures accidentelle de bar rayé. Son accès y est facile et le stationnement nombreux le long de la route.

Saint-David de falardeau

22 – Un sentier longue la rivière shipshaw dans le secteur de la chute aux galets sur quelques kilomètres et on y retrouve plusieurs beaux coins pour la pêche à la truite mouchetée, des corégones s’y cachent aussi ainsi que des brochets ici et la. L’Accès y est facile par contre certain endroits peuvent être hasardeux donc une vigilance constante y est de mise.

À suivre bientôt dans le prochain article la section Lac Saint-Jean oû je vous dévoilerai des endroits plus formidable les uns que les autres.

Abonnez-Vous à notre info-lettre afin d’être au courant de la sortie du prochain article.