Publié le

La Lotte, cette mal aimée!! Poisson sportif par excellence!!

 

La lotte, poisson à l’allure rebutante présent dans toutes les région du Québec; et bien au delà de notre province. Souvent boudé des pêcheurs pour plusieurs raisons plus ou moins obscure, entre autre son apparence et la technique traditionnelle de la pêcher; qui n’est pas très sportive. En fait, cette bestiole possède une chaire d’une qualité exceptionnelle, comparable à celle de sa cousine des mers la morue; cette dernière fait le plaisir de bien des assiettes tout autour du globe. D’ailleurs ils sont toute les deux membre de la même famille de poisson c’est à dire les gadidés. Il n’y a donc aucune raison de la bouder, au contraire on aurait avantage à la pourchasser plus ardemment, car il s’agit ici d’un prédateur vorace. Dans la plupart des zone de pêche du Québec (sinon dans la totalité) il n’y a pas de limite de capture pour celle ci.

Nos lottes peuvent atteindre une taille impressionnante, le record du monde capturé à la ligne est de 25,2 livres et provient du réservoir Difenbaker situé dans le sud de la Saskatchewan, des spécimens au delà des 70 livres ont été capturé lors de pêche au filet en Russie;  il est donc possible de capturer des spécimens de taille plus qu’intéressante dans nos contrée; quoique la moyenne de poids se situe entre 1 et 3 livres. Sa fraie se déroule en hiver, généralement à partir de janvier. Le type de substrat recherché par cette dernière sont les fonds sablonneux en eaux peu profonde; habituellement les baies sablonneuse et les hauts fonds sont des endroits productif pour pourchasser cette espèce. Sa pêche est plus productive la nuit tout simplement parce que c’est à ce moment qu’elles se regroupent afin de se reproduire. Comme elle est très vorace et opportuniste elle mange un peu de tout passant des petits poissons, aux insectes et même d’écrevisses.

 

 

Les techniques de pêche traditionnelle englobent, les divers type de pêche à la ligne morte avec appât naturel (poisson appât, vers, insecte etc). Donc brimbale, bâton, tige de métal ou autre méthode peu sportive sont utilisé. Par contre après quelques essais nos collaborateurs ont rapidement effectuée de superbes pêche en utilisant une petite canne à dandiner et nos leurres qui sont habituellement utilisé pour la pêche aux dorés ou sur le fjord pour le poissons de fond et ce sans appât!!! De plus le succès avec cette méthode fût presque instantané agrémenté de beaux spécimens en quantité intéressante. De plus le combat avec une petite canne est très avantageux comparativement à celui avec un bâton…

 

Les leurres qui furent utilisé avec succès lors de leurs pêches sont nos fameuses Bubble Blade et nos non moins connu Bubble Eyes. Ces pêches ont été effectuée dans la région du Lac Saint-Jean mais je ne suis pas inquiet que cette méthode fonctionne à merveille dans toutes nos régions. Un gros merci à nos pêcheurs : Steeve Gagnon, Charles-Antoines Brassard et Christopher Fortin.