Publié le

71 dorés en deux jours : Compte rendu d’expédition

Les beaux jours de l’été étant de plus en plus compté nous avons décidé ma conjointe et moi de faire une courte expédition en forêt ce qui sera probablement la dernière de l’été 2019.Les critères ?? de la nature sauvage et du poisson peu importe l’espêce. C’est ainsi que nous sommes parti gps à la main direction l’inconnu, cette balade de camionette s’est terminé au nord du lac st-jean après presque 3 heures de chemin forestier d’une qualité allant d’excellente à douteuse. Nous ne savions point ce que contenait le lac nous étions donc prêt à toutes éventualités.Ce lac dont je vais taire le nom si vous me le permettez, nous reservais de superbes surprises. Non seulement il était très poisonneux en doré de petite taille qui se battaient avec ardeur pour mordre à nos offrandes mais il contenait aussi de superbe spécimen. 71 dorés ce sont laissé tenté en 2 jours de pêche mais ce n’était pas tout car ce lac nous réservait une autre surprise, non seulement il contient de superbe dorés jaune aux sublimes couleurs, mais il contient aussi des ombles de fontaine de taille trophé!! Malheureusement après en avoir vu quelques une se régaler dans les éphémères en surface nous n’avons pas réussi à mettre la main sur l’une d’Entre elles. Superbe séjour trop court ou ce sont enchainé les nuages, le soleil et même les orages électrique nocturne nous donnant tout un spectacle son et lumière! Je vous laisse donc visionner ce court vidéo compte rendu de notre expédition!

 

 

Publié le

La Zec des Passes, Véritable paradis de la pêche sportive !!!

Bien connu des amateurs de la région du Saguenay Lac Saint-jean, ce territoire unique renferme des possibilités de pêche extraordinaire. Que vous pourchassiez l’omble de fontaine, le touladi, le doré, le grand brochet, le corégone et même le légendaire omble chevalier; ce territoire saura vous combler. Rare sont les zecs où il vous est possible de pourchasser autant d’espèces différentes. Doté de plus de 900 lacs dont plusieurs sont facilement accessible via un réseau routier d’une qualité exceptionnelle la zec des passes vous charmera par la beauté de son territoire grandiose et sa faune et flore tout autant diversifiée.  L’accès à plusieurs de ces plans d’eau est facilité par des rampes de mises à l’eau facilement praticable. Vous n’êtes pas un pêcheur chevronné??? pas de problèmes la zec possède plusieurs plan d’eau ou la qualité de pêche y est exceptionnelle. Plusieurs des plans d’eau contiennent 2 ou 3 des espèces disponible sur le territoire il est donc possible de pourchasser par exemple le doré et l’omble de fontaine sur le même lac. L’offre de services y est très diversifiée allant de la location d’embarcation, au camping sauvage en passant par le canot camping et les sentiers pédestre aménagé.

Je vous invite donc à consulter les statistique de la zec afin de prendre connaissance du contenu des plans d’eau. Ce fichier inclut la liste des lacs contenant du doré, du touladi, du brochet et de l’omble de fontaine; la planification de vos prochaines expéditions sur le territoire deviendra un jeu d’enfant grâce à cet outil. Sur ce je vous souhaite bonne pêche sur ce territoire exceptionnel n’hésitez pas à nous faire part de vos captures.

Publié le

Secret bien gardé partie 1 : La Zec Buteux

Parmi le vaste territoire Québécois se cachent plusieurs territoires unique avec un potentiel remarquable nous allons tour à tour vous dévoiler certain de ces fabuleux endroits. Pour commencer nous avons choisi une petite zec peu connu situé dans le bas Saguenay et j’ai nommé la Zec Buteux.

Petit territoire peu fréquenté, très riche en omble de fontaine trophée d’à peine 260km2; il est situé tout près de Saint-Siméon, de petit-Saguenay et de Sagard. Un peu plus de 180 plans d’eau y sont présent. Non seulement l’omble de fontaine y règne en roi et maître, mais l’omble chevalier est aussi présent dans presque une vingtaine de plan d’eau du territoire; notons aussi la présence de l’anguille d’amérique dans une dizaine de plan d’eau ainsi que de plusieurs poissons fourrage (épinoche, mulet à corne et mulet perlé). Plusieurs lacs bénéficient d’ensemencement ce qui assure une qualité de pêche supérieure à la moyenne. De plus plusieurs plans d’eau profitent de statut particulier ce qui aide fortement à la protection de ceux ci (pêche à la mouche seulement, ouverture reportée, quota réduit).

Pour le plus grand plaisir des amateurs de plein-air hivernal la zec offre la possibilité de pêcher quelques-uns de ses plans d’eau l’hiver. Ce qui augmente encore l’offre pêche dans la région. Ces lacs sont : Lac Baribeau, Lac Clair, Lac de l’Oeuf et le Lac Deux Étages (Notez bien que des règles particulières s’appliquent sur ces plans d’eau et qu’il est de votre devoir de vous en informer).

Plusieurs des plans d’eau du territoire ont un potentiel de trophée, petit indice pour les découvrir??? Ceux qui ont un quota réduit peuvent en faire parti et ceux qui contiennent des poissons appât.. Coté accessibilité la zec possède deux postes d’acceuil (situé au kilomètre 43 de la route 170 près de Petit-Saguenay et le second à environ 5km de la route 138 à partir du village de Saint-Siméon). La location d’embarcation y est possible sur plusieurs lacs du territoire et le camping y est autorisé selon certaines conditions, ce qui rend le territoire encore plus facilement accessible pour monsieur madame tout le monde à coût plus qu’abordable.

Liste des lacs de la zec contenant de l’omble chevalier :

  • Lac Arthur
  • Lac Buteux
  • Lac caleçon
  • Lac aux Canards
  • Lac de l’Écluse
  • Lac de l’Épilobe
  • Lac de la Fauvette
  • Lac Feuillos
  • Lac de la Fléole
  • Lac Fleury
  • Lac Guay
  • Lac Honorat
  • Lac de l’If
  • Lac Jamay
  • Lac le Caron
  • Lac Long
  • Lac Lyonne
  • Lac Trois Étages

Les population d’omble chevalier présente dans  ces lacs sont un privilège puisqu’il s’agit d’un vestige de la population anadrome qui vivait dans mer de champlain il y a environ 12000 ans. Ce poisson est désigné comme espèce vulnérable au Quebec il est donc de notre responsabilité d’agir de façon responsable avec ceux ci.

Comment différencier un omble chevalier d’un omble de fontaine?? Il existe plusieurs différences entres ces deux espèces mais les plus facile à observer afin de les différencier sont : l’omble chevalier n’a pas de marbrure sur le dos contrairement à nos ombles de fontaines, de plus l’absence de halo bleu bien défini, absence de la bande noire sur les nageoire et la queue est légèrement fourchée.

Au plaisir de vous croiser sur un des lac de la zec!! Surveillez attentivement la sortie de l’article 2 qui vous réserve d’autres surprises.

 

 

Publié le

Destination pêche sur glace : Saguenay Lac Saint-Jean

La région jouie d’une réputation enviable lorsque l’on parle de pêche estivale, de par le choix immense de plan d’eau autant que par l’accessibilitée de ceux ci relativement facile. Par contre l’hiver tout le monde connait l’incontournable pêche aux poissons de fond sur le fjord du Saguenay qui est une destination unique et qui offre une expérience de pêche inoubliable. Toutefois nombre de plans d’eau sont aussi ouvert à la pêche hivernale, certain moins connu des amateurs. Cet article va vous en faire découvrir quelques-uns. Il est bien évidemment de votre responsabilité de vérifier ces informations sur le site officiel du ministère. 

 

1 – Lac kénogami  20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf la ouananiche.

2 – lac Labonté (48°35’28 » N., 71°26’44 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

3 – lac Margane (49°56’33 » N., 71°07’16 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

4 – lac Montréal (49°04’22 » N., 72°54’44 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

5 – lac Pileushiu (49°26’44 » N., 72°50’04 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

6 – lac Sébastien (48°39’29 » N., 71°10’03 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

7 – lac Sans nom (49°07’14 » N., 72°01’54 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

8 – lac Sans nom (49°08’24,7″ N., 72°09’26 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

9 – lac Sans nom (49°09’6,7″ N., 72°09’55,4″ O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

10 – lac Sans nom (49°10’32,6″ N., 72°08’32,9″ O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

11 – lac Sans nom (49°10’39,4″ N., 72°08’20,7″ O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

12 – lac Sans nom (49°13’11 » N., 71°57’20 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

*13 – lac Sans nom (49°41’53,1″ N., 71°37’56,7″ O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

*14 – lac Sans nom (49º46’29 » N., 71º02’04 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

15 – lac Abel (49°04’23″ N., 72°14’58″ O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

16 – lac aux Aulnes (48°55’20″ N., 72°44’09″ O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

17 – lac aux Brochets (49°03’02 » N., 72°15’46 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

18 – lac Cawachagami (48°55’55 » N., 72°44’13 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

19 – lac Chausson (49°25’15 » N., 71°50’18 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

20 – lac Croche (48°58’58 » N., 72°40’52 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

21 – lac à la Croix (48°23’48 » N., 71°46’35 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

22 – lac Grand Brochet (49°05’14 » N., 72°29’51 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

23 – lac Gronick (49°06’24 » N., 72°59’17 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

24 – lac Labrecque (48°40’52 » N., 71°29’39 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

25  – lac du Dépôt (49°03’59 » N., 72°02’09 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

*26 – lac Kauashekamatsh (49°51’40 » N., 71°17’46 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

27 – lac Loup Cervier (49°04’55 » N., 72°27’15 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

*28 – lac Sans nom (49°50’48 » N., 71°17’58 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

29 – lac Noir (49°01’37 » N., 72°00’32 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

30 – lac Paré (48°57’21 » N., 72°37’16 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

31 – lac Petit lac Savard (49°12’45 » N., 71°56’39 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

32 – lac Pelletier (49°27’56,9″ N., 72°01’14,9″ O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

33 – lac à la Poche (49°07’02 » N., 72°08’37 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

34 – lac Rivaille (49°31’21,4″ N., 71°53’25 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

35 – lac Savard (49°13’05 » N., 71°57’41 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

36 – lac Ushisk (49°15’12 » N., 72°55’56 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

37 – lac Vert (48°56’38 » N., 72°44’15 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

38 – lac Yenevac (49°09’14,3″ N., 72°09’0,6″ O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

**39 – lac Estaire (48°51’12 » N., 71°17’45 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

40 – lac Falardeau (49°08’19 » N., 72°26’41 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

*41 – lac Sans nom (49°53’55 » N., 71°49’19 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

*42 – lac Sans nom (49°53’21 » N., 71°47’51 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

43  – rivière aux rats entre le pont de la rue DuPont en amont (48°58’38 » N., 72°17’17 » O.) et le pont de la chute Évelyne en aval (48°57’33 » N., 72°15’42,5″ O.). 20 décembre au 31 mars toutes espèces

44 – lac aux Oiseaux (49°27’51″ N., 72°03’14″ O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

45 – lac Caché (49°18’06 » N., 72°01’48 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

46 – lac Carcajou (49°14’03 » N., 72°56’20 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

47 – lac des Amarantes (48°56’12 » N., 74°09’29 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

48 – lac des Coudes (49°03’35 » N., 72°37’45 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

49 – lac des Habitants (48°47’50 » N., 71°24’50 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

50 – lac du petit bras (48°37’02 » N., 71°30’09 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

51 – lac La Mothe (48°47’03 » N., 71°09’13 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf touladis

52 – lac Bilodeau (48°43’46 » N., 71°12’50 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf touladis

53 – lac Creux (48°42’59 » N., 71°12’55 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf touladis

54 – rivière Ouiatchouan (secteur situé à l’extérieur de l’aire faunique communautaire du lac Saint-Jean) entre l’émissaire du lac Ouiatchouan et la chute Maligne (48°25’35 » N., 72°10’08 » O.). 20 décembre au 31 mars toutes espèces

55 – lac Bouchette (48°14’07 » N., 72°12’31 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

56 – lac Ouiatchouan (48°16’18 » N., 72°11’02 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

*57 – rivière Ouiatchouan entre le lac Bouchette et le barrage Commissaires. 20 décembre au 31 mars toutes espèces

58 – rivière Petite Décharge entre les structures de rétention du lac Saint-Jean et son embouchure dans la rivière Saguenay. 20 décembre au
31 mars toutes espèce sauf ouananiche

*59 – lac Rita – (49°29’31 » N., 71°13’07 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

60 – lac Vert – (48°21’57 « N., 71°38’42 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

61 – rivière Métabetchouane (secteur situé à l’extérieur de l’aire faunique communautaire du lac Saint-Jean) – entre la Grande Écluse( 48°10’48 » N., 71°53’32″ O.) et le rapide Gingras situé à environ 11 km en amont, aux points 48°06’09 » N., 71°55’50 » O. 20 décembre au 31 mars toutes espèces

62 – lac des Commissaires – (48°11’14 » N., 72°15’51 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

63 – lac Kénogamichiche – (48°22’05 » N., 71°36’05 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

*64 – lac Marie-Paule – (49°29’26 » N., 71°12’02 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

*65 – lac sans nom – (48°26’36 » N., 71°32’54 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

*66 – lac sans nom – (49°16’30 » N., 70°05’20 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

67 – lac de l’Aqueduc – (48°27’07 » N., 71°31’55 » O., Municipalité de Larouche) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

68 – lac Caribou – (48°35’44,4″ N., 72°47’44 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

69 – lac Ceinture – (48°51’29 » N., 71°55’15 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

70 – lac Clairvaux – (48°34’43 » N., 72°46’47 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

71 – lac Delaunière – (48°57’56″ N., 72°35’40″ O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

72 – lac Émile – (48°38’36 » N., 73°16’56 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

73 – lac Le Barrois – (48°35’47 » N., 72°52’16 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

74 – lac Grand lac Clair – (49°01’35 » N., 73°02’18 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

75 – lac à l’Ours – (48°36’20 » N., 72°48’10 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

76 – lac Potvin – (48°37’45 » N., 73°08’59 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

77 – lac Rond – (48°22’35 » N., 72°20’00 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces

78 – rivière Saguenay – entre la partie en aval du barrage de l’Isle Maligne et des structures de rétention du lac Saint-Jean (Grande Décharge) et une ligne perpendiculaire à la rivière Saguenay passant par l’extrémité la plus en amont du barrage Chute-à-Caron, sur la rive sud de la rivière Saguenay. 20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf la ouananiche

79 – lac Tchitogama – (48°48’58 » N., 71°22’55 » O.) 20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf la ouananiche

80 – rivière Mistassibi – entre la route 169 et le lac au Foin. 20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf la ouananiche

*81 – rivière Mistassibi nord-est – entre son embouchure dans la rivière Mistassibi et la limite nord de la zone 28. 20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf la ouananiche

82 – rivière Péribonka (secteur situé à l’extérieur de l’aire faunique communautaire du lac Saint-Jean). – entre le barrage de Chute-à-la- Savane et le 49e degré de latitude nord. 20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf la ouananiche

83 – lac à Jim (aire faunique communautaire du lac Saint-Jean) – (49°00’55 » N., 72°44’18 » O.) (cantons Girard et Ramezay) 20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf la ouananiche

84 – lac Saint-Jean (aire faunique communautaire du lac Saint-Jean) – les eaux entourées par les routes 169, 170 et 373 [à l’exception de la partie de la rivière Mistassini comprise entre le pont de la route 169 et l’extrémité en aval de la plus grande des deux îles situées immédiatement en aval de ce pont (île Lepage) et des parties des rivières Grande Décharge et Petite Décharge comprises entre les ponts de la route 169 et le barrage de l’Isle Maligne et jusqu’aux structures de rétention du lac Saint-Jean].20 décembre au 31 mars toutes espèces sauf la ouananiche

 

Publié le

19 Spots pour la pêche hors saison au Saguenay Lac Saint-Jean!!

Dans la région du Saguenay Lac Saint-Jean lorsque la saison de pêche aux salmonidés se termine on dirait que tout cesse de tourner brusquement, Pourtant il demeure un nombre impressionnant de plan d’eau accessible pour pratiquer notre activité favorite. Souvent méconnu ou réglementation plus ou moin claire font que plusieurs de ceux ci tombent dans l’oubli. Je vais vous en présenter quelques-un afin que vous puissiez prolonger votre saison. Fait à noter que les plans d’eau dont il est mention dans cet article sont ouvert selon la réglementation en vigueur lors de la rédaction de l’article sois septembre 2018. Il est donc de votre devoir de vérifier que le tout est encore conforme lorsque vous pêcherez ces eaux.

1 – La rivière Saguenay offre une section plus qu’acceptable à la pêche automnale, par contre la réglementation y est plutôt … spéciale… en gros vous pouvez pêcher du pied du barrage chute à caron jusqu’à la flèche littorale de Saint-Fulgence jusqu’au 31 octobre pour toutes espèces. De la flèche littorale jusqu’à son embouchure toute l’année pour les espèces d’eau douce…  Bref un beau capharnaüm, je vous laisse imaginer la réglementation des tributaires…  Malgré tout le Saguenay offre un excellent potentiel de capture de truite de mer automnale.

2 – La rivière shipshaw, contient bon nombre d’espèces mais entre autres du brochet qui lui est ouvert jusqu’au 30 novembre. Un endroit de départ pour cette espèce ??? derrière le cimetière de Shipshaw

3 – Le lac sébastien, perchaude de petite taille à profusion et brochet qui peuvent atteindre des tailles très respectable dans ce plan d’eau. Est ouvert à la pêche jusqu’au 30 novembre pour toutes les espêces. Vous pouvez donc croiser le fer avec des corégones de tailles acceptable.

4 – Le lac brochet situé à Saint-David-de-Falardeau contient les mêmes espèces que son frère le lac Sebastien. Il est lui aussi accessible à la pêche jusqu’au 30 novembre.

5 – Le réservoir lamothe, plan d’eau accessible très intéressant pour la pêche aux brochets, plusieurs accès y sont possible (village de chalet, km 22 et par le lac de la digue) Il est donc possible de le naviguer avec toute taille d’embarcation. Toutefois il pourrait y avoir présence de billots (héritage de l’époque de la drave) soyez donc vigilant lors de la navigation. Vous pourrez le pêcher jusqu’au 30 novembre.

6 – Le lac aux chicots, situé au coeur de la municipalité de Bégin. Véritable dédale de baie, contient une bonne quantité de brochet de taille modeste pour votre plaisir. Il est donc accessible à la pêche jusqu’au 30 novembre

7 – Le lac huron situé en périphérie de Bégin est un autre plan d’eau plus qu’intéressant pour le brochet. Il contient des poissons de toute taille et possède beaucoup d’herbiers ce qui rend la pêche à la grenouille amusante et productive. Lui aussi vous serra accessible jusqu’au 30 novembre.

8 – Le lac labrecque, lac facile d’accès de taille plus qu’intéressante. Des brochets monstre y nagent à vous de les déjouer. Comme tout les autres lac à brochet de la région sa pêche se termine le 30 novembre.

9 – Le lac tommy, petit cousin du lac Labrecque contient une quantité plutôt impressionnante de brochets. Facile d’accès et accessible en petite embarcation il saura assurément vous charmer. Disponible à la pêche jusqu’au 30 novembre.

10 – Le lac chabot, grand frère du lac Tommy des brochets de taille plutôt intéressante y nagent. Il vous sera possible de le pêcher jusqu’au 30 novembre.

11 – Le lac de la mine, situé au coeur de la carrière CAL à Saint-Nazaire. L’accès y est un peu plus douteux mais toujours possible. Plusieurs brochets de toutes tailles y nagent. Ouvert jusqu’au 30 novembre.

12 – Le lac cawachagami, erreur de la nature??? ben non!! Simplement généreusement ensemencé de truite moucheté et de ouananiche par l’association de chasse et pêche locale. Situé tout prêt de Saint-Thomas Didyme il est très facile d’accès et les pêcheurs locaux seront heureux de vous conseiller. Bizzarement ce lac est ouvert à la pêche jusqu’au 30 novembre à toutes les espèces.

13 – Le lac vert de Saint-Thomas Didyme est lui aussi généreusement ensemencé et ouvert à la pêche jusqu’au 30 novembre.

14 – Le lac aux aulnes, Saint-Thomas Didyme encore une fois merci à ces généreux ensemenceur. Ouvert jusqu’au 30 novembre.

15 – Lac bouchette contient de la truite mouchetée qui elle ferme en même temps que la truite partout ailleurs. Par contre les autres espèces y sont ouverte jusqu’au 30 novembre donc doré et barbote au rendez-vous!!

16 – Lac Ouiatchouan contient lui aussi une belle population de doré à vous de les déjouer. 30 novembre… 🙂

17- Le lac à la croix, perchaude et brochet au menu. Qualité de pêche acceptable ouvert aux pêcheurs jusqu’au 30 novembre.

18 – le lac à doré dans la municipalité de ferland renferme une bonne population de doré de petite taille mais certaine surprise y nagent. Lui aussi ouvert jusqu’au 30 novembre. Par contre il contient des salmonidés qui doivent être remis à l’eau en cette saison.

19 – Le lac des cèdres sensiblement la même situation que chez son petit cousin le lac à doré. Salmonidé fermé mais doré ouvert amusez-vous bien jusqu’au 30 novembre.

Publié le

34 Endroits magnifique pour la pêche à gué au Lac Saint-Jean

Tel que promis voici la version Lac Saint-jean de notre guide de pêche à gué. Cette région bien que proche du saguenay offre une population de poissons complètement différente, énormément de dorés, ouananiches et de brochets nagent les eaux de ce coin de pays. Encore une fois cette liste n’est pas exhaustive, à vous de découvrir d’autres endroits. N’oubliez pas que lorsque vous pêchez dans les eaux du CLAP un droit d’accès est nécessaire et qu’il y a plusieurs exceptions concernant la ouananiche à vous de vous en informer.

Larouche

1 – Le lac de l’aqueduc est accessible par un sentier derrière l’école du Versant situé au 777 rue Gauthier. Ensemencé de milliers de truite mouchetée chaque année est l’endroit idéal pour initier les jeunes à la pêche. La municipalité impose un quota restreint pour ce plan d’eau ainsi que des règles particulière.

lac de l’aqueduc

Hebertville

2 – La digue ouiqui situé à la tête du lac Kenogami est un endroit capable d’accommoder un grand nombre de pêcheurs à gué et est un endroit de prédilection pour la capture de ouananiche à gué, plusieurs belles truites y sont aussi capturé chaque année.

3 – Le pont flottant situé au bout du rang Saint-Isidore est en fait un ponceau traversant le lac Kenogamichiche. Un endroit ou la capture de truite mouchetée de très belle taille est possible en début de saison. Quoi qu’en général la pêche y sois plutôt difficile.

4 – Le pont de fer est un pont lui aussi situé dans le rang Saint-Isidore qui lui aussi traverse le lac kenogamichiche il offre un bon potentiel d’exploitation de ce lac qui contient de la truite mouchetée de taille.

Alma

5 – Le quai municipal, situé sur la grande décharge ce quai offre une très bonne possibilité de capture de doré, de brochet, de perchaude et autres espèce comme la barbote. Très populaire auprès de la population locale qui sont très généreux de leurs conseils.

6 – Le secteur situé sous le pont carcajou, situé sur l’avenue du pont, est un secteur prometteur pour le doré, le brochet et les captures de ouananiche y sont aussi possible. Par contre comme toute rive de rivière le coin peut être hasardeux soyez prudent.

7 – Le dessous du pont de la grande décharge et de le pied Centrale Isle Maligne est un superbe secteur pour qui recherche la ouananiche, le doré et le brochet. Ce secteur est prisé par nombre d’adepte et est facilement accessible par une route de gravier carrossable débouchant le long de la route de la grande décharge.

St-Coeur de Marie

8 – Le quai du village au bout de la rue des huards offre comme chaque quai sur le lac Saint-Jean la possibilité de capturer des dorés de toute taille. Il s’agit d’un endroit sécuritaire et très facile d’accès.

Ste-Monique

9 – Le pied du barrage chute à la savane est un endroit magnifique proche des zones urbaine. Des pêches de qualités au doré et à la ouananiche y sont commune, le corégone y est aussi abondant. Facilement accessible par un court sentier une marche d’approche de quelques minutes vous mène directement dans les roches au pied du barrage. Soyez prudent les variations du niveau d’eau peuvent être brusque et les roches glissante.

10 – L’île du repos, ce secteur a un potentiel plus qu’intéressant pour les captures de ouananiche et de doré, le grand corégone se pointe le nez aussi dans le seceur. Encore une fois l’accès y est plus que facile et il y a la présence d’un quai facilitant le tout.

St-Ludger de Milot

11 – Les ponts sur le chemin uniforêt traversant la rivière Peribonka sont de superbes endroits pour pourchasser la ouananiche, l’accès peut être hasardeux et les berges glissante, par contre il est possible d’y accéder en toute sécurité.

12 – La zec des passes est la seule zec dans la région offrant un potentiel de capture aussi intéressant pour plusieurs espèces, que ce sois pour la truite mouchetée, le doré, le brochet et même le grand corégone. Plusieurs rivières y sont accessible et plusieurs lacs sont aussi facilement accessible pour la pêche à gué.

Ste-Jeanne d’arc

13 – Le pont de la route régionale (169) traversant la petite rivière Péribonka est un endroit merveilleux ou se croisent ouananiche, doré et truite mouchetée. De plus le stationnement y est abondant puisqu’une halte routière est aménagé à cet endroit afin de contempler le paysage à couper le souffle.

14 – Le site du Vieux moulin situé sur le site de la chute des noyés est un superbe endroit pour capturer de la truite mouchetée ainsi que de la ouananiche, par contre cette dernière est interdite de pêche jusqu’à nouvel ordre. Mais le potentiel demeure très intéressant.

Péribonka

15 – Quai de la marina offre une porte ouverte sur la riviere Péribonka la capture de doré y est chose commune. L’accès y est facile et sécuritaire un bel endroit pour quelqu’un qui n’a pas envie de se casser la tête.

Mistassini

16 – Chute des pères, un endroit de prédilection pour y capturer ouananiche, doré brochet et corégone. La vigilance est de mise car le secteur peut être hasardeux par endroit.

17 – île Talbot est un joyaux en plein coeur de la ville, ou il est possible de capturer doré, ouananiche, brochet et corégone.

Dolbeau, Albanel et Girardville

18 – Le secteur du parc Régional des grandes rivières comptes des secteur magnifique pour la pêche. Plusieurs chutes y sont accessible et la pêche peut y être formidable par moment. Par contre une attention particulière à la réglementation dans ce secteur est requise puisque plusieurs de ces chutes sont réservé à la pêche à la mouche par tirage au sort à certaine période de l’année. Des sentiers d’accès facile à emprunter y sont emménagé et de vaste stationnement disponible.Vous pourrez y capturer ouananiche, doré, brochet et corégone.

Parc Régional des Grandes Rivières

Normandin

19 – Le site de la Petite et grande chute à l’ours est un endroit unique pour pêcher la ouananiche et le doré. Un potentiel énorme avec possibilité d’hébergement à prix intéressant. Encore une fois informez-vous auprès du clap pour la réglementation en vigueur dans le secteur.

Camping chute à l’ours

La doré

20 – La  Réserve faunique Ashuapmushuan véritable joyaux de notre pays. Renferme une multitude de possibilités pour la pêche que ce sois pour le doré, le brochet, la truite moucheté et le grand corégone. Plusieurs services y sont offert tel que l’hébergement et la location d’embarcations le tout à prix populaire. Le succès de pêche y est supérieur aux autres endroits dans la province.Un endroit à visiter et revisiter.

Réserve faunique Ashuapmushuan

Saint-Félicien

21 – Les Chutes à michel situé sur la rivière Ashuapmushuan sont bordé par un parc/halte routière ce qui en facilite l’accès. Il sagit d’un endroit d’une rare beauté et d’un potentiel énorme pour la ouananiche et le doré. Encore une fois il faut s’informer au clap pour la réglementation particulière en vigueur dans ce secteur.

22 – Le quai Municipal de saint-félicien situé en plein coeur de la ville vous offre une possibilité de pêche très accessible et sécuritaire. Il est possible d’y capturer doré et ouananiche de façon assez régulière.

Saint-Prime

23 – Le quai de la marina est un autre endroit avec un certain potentiel pour la capture de doré comme tout les quais autour du lac. Facile d’accès et sécuritaire.

Roberval

24 – La marina de Roberval est un endroit de prédilection pour la pêche aux dorés, il est aussi possible d’y capturer des ouananiche. Les nombreux brise lame qu’elle comporte vous offre des structures à exploiter plus intéressante les unes que les autres. Facilité d’accès et sécurité sont au rendez-vous.

25 – Le secteur de la Pointe Scott est semblable à celui de la marina il offre quelques endroits intéressant ou lancer votre ligne et les captures de doré y sont nombreuse, la ouananiche y est aussi présente. Sécuritaire pour la famille et d’accès simple font de la Pointe Scott un endroit de rêve pour la pêche familiale en soirée.

Chambord

26 – Le quai municipal de Chambord est un autre endroit facile d’accès avec un potentiel plus qu’intéressant pour la capture de doré et de ouananiche. Sécuritaire parfait avec les enfants.

27 – Secteur du pont de Val-Jalbert est bien connu car il fournit bon an mal an plusieurs superbe ouananiche et quantité impressionnante de doré. Facilité d’accès déroutante et sécuritaire.

Desbiens

28 – Le secteur du quai municipal de cette petite municipalité est situé près de l’embouchure de la rivière Métabetchouane. Tout les printemps il est le lieu de prédilection pour la pêche du doré à gué. Il se prend bon nombre de ouananiche aussi.

Métabetchouane

29 – Le secteur de Métabetchouane est parsemé de camping en fait je devrais plutôt dire recouvert de camping et chacun de ces camping possèdent des espèces de brise lame appellé épis. Ces épis sont le lieu de prédilection pour la pêche au doré dans ce secteur. Facile d’accès et sécuritaire pour toute la famille. Par contre comme les camping sont des entreprises privé un coût d’accès peut-être exigé afin d’accéder à ces secteurs.

30 – Quai municipal encore un site magnifique pour le doré à gué!! Que dire de plus?? facile d’accès et sécuritaire

Saint-Gédéon

31 – Une autre municipalité ou pullulent les camping donc ils sont eux aussi parsemé d’épis. Comme dans le cas de ceux de Métabetchouane ces épis sont des endroits superbe pour la pêche. Doré et ouananiche y sont au rendez-vous.

32 – Le quai du rang des îles un endroit facile d’accès et gratuit pour la pêche à gué. Doré et ouananiche s’y laissent prendre.

33 – Centrale hydroélectrique du rang st-Anne un endroit ou le doré se prend assez facilement. Tentez votre chance vous ne le regretterez pas.

34 – Les deux barrages de la petite décharge tout deux accessible par la piste cyclable au bout du  chemin du golf. Véritable endroit de rêve pour la pêche que ce sois pour la ouananiche, le doré et le brochet. Ce sont deux secteur oû il y a plusieurs possibilités. Une courte marche y est nécessaire pour y accéder. Il existe d’autres façon d’y accéder à vous des les découvrir…

Lien utile

Clap Lac Saint-Jean

 

Publié le

22 Endroits formidable pour la pêche à gué au Saguenay

La région du Saguenay lac saint-jean regorge d’endroits formidable pour la pêche, parmis ceux ci plusieurs endroits accessible attirent bon nombre d’adepte. Par contre plusieurs nouveaux pêcheurs ont de la difficultés à se retrouver parmis tout ça. Voici le premier d’une série de deux répertoriant quelques-uns de ces endroit. Bien entendu cette liste n’est pas exhaustive et ne regroupe que certains endroits les plus populaire.

Petit Saguenay

1 – La plage Saint-Etienne située dans la baie du même nom, au village vacance Petit Saguenay est un endroit à privilégier pour tout adepte de truite de mer (truite mouchetée anadrome) les captures accidentelle de bar rayé y sont aussi possible. Une paire de cuissarde y est de mise et la pêche à la mouche y est plutôt populaire. De plus la présence du village vacance vous offre des possibilités d’hébergement et d’activités familiale diverse.

Village vacances Petit-Saguenay

2 – La rivière petit-Saguenay, est une majestueuse rivière facilement accessible à coût abordable, les possibilités de captures y sont excellente autant pour le saumon atlantique que pour la truite de mer. De plus une courte randonnée le long de ses berges vous mènera sur les fosses populaire les plus en amont, vous laissant croiser à plusieurs reprises des paysages forestier à couper le souffle. Un plan d’hébergement abordable y est aussi proposé.

Rivière Petit-Saguenay

Anse Saint-Jean

3 – L’embouchure de la rivière saint-jean offre de bonne possibilités pour la truite de mer ainsi que les berges de la dites anse.Encore une fois l’utilisation de cuissarde y est un excellent atout. Les captures accidentelle de bar rayé y sont aussi possible. Attention de bien respecter les limites de la rivière à saumon.

4 – La rivière Saint-Jean Saguenay elle même offre encore une fois une rivière très facile d’accès à un coût abordable. Un excellent potentiel de capture autant pour le saumon atlantique que pour la truite de mer. Les paysages comme tout ceux du bas Saguenay sont à couper le souffle, de plus les habitants du coin sont très accueillant et très généreux de leurs conseils.

Rivière Saint-Jean Saguenay

Rivière Éternité

5 -Le Parc national du Fjord du Saguenay offre la pêche journalière sur la rivière éternité, une magnifique rivière contenant de la truite mouchetée qui peut atteindre de belle taille, de plus les captures accidentelle de saumon atlantique y sont possible. Le site étant géré par la SEPAQ les coûts y sont accessible et l’offre de service y est diversifiée.

Parc National du Fjord du Saguenay

Ville Saguenay – arrondissement La Baie

6 – Le secteur des battures offre de superbes possibilités de pêche gratuite sur le fjord, bon an mal an plusieurs truites de mer de belle taille y sont capturée, la présence de bar rayé y est aussi marqué depuis quelques années (sa pêche demeure encore interdite au moment oû j’écris ces lignes. Le stationnement y est problématique mais possible. La proximité de ce secteur des grands centre y est un avantage tant au niveau de l’hébergement que de la restauration.

7 – La rivière à mars, que dire sur cette magnifique rivière urbaine??? facile d’accès coût imbattable et potentiel saumon/truite de mer très honnête. Une passe migratoire y étant présente l’observation de saumon atlantique y est aussi possible. De part sa proximité avec le secteur urbain elle joue le rôle de rivière école pour de nombreux nouveaux adepte.

Rivière à Mars

8 – Le quai d’escale est extrêmement populaire auprès de la population, véritable lieu de rassemblement du pêcheur urbain le potentiel de capture de l’éperlan arc en ciel y est extrême!! de plus la présence de poissons de fond y est aussi plus qu’intéressante. Vous pourrez y capturer nombre d’espèces comprenant entre autre : la morue ogac, la morue franche, le sébaste, la lycode etc…  Par contre vous devez surveiller l’horaire des navires de croisière puisque la pêche y est interdite les jours ou ceux ci sont présent.

Horaire des navires

Ville Saguenay – arrondissement Chicoutimi

9 – Le parc rivière du moulin, situé au plein coeur de l’arrondissement, de la truite mouchetée y est ensemencé chaque année lors de la fête de la pêche et ce depuis plusieurs années. Je n’ai pas besoin de vous dire que le potentiel de capture y est énorme tout au long de la saison. Endroit idéal pour y initier les jeunes et les moins jeune.

10 – Le Portage des roches situé sur la rivière chicoutimi à l’embouchure du lac kénogami est un endroit de prédilection pour la capture de truite mouchetée de belle taille et de ouananiche. L’accès y est facile et le nombre d’adepte y est de plus en plus nombreux. Par contre une attention particulière est nécessaire puisque les berges peuvent être hasardeuse par endroit/moment. Endroit très populaire en début de saison.

11 – L’embouchure de la rivière du moulin est un endroit très intéressant lors des mouvements de marée. Les espèces présente y sont en grand nombre allant de la perchaude au bar rayé en passant par la truite de mer, le doré, l’anguille d’amérique et la ouananiche. Les techniques possiblement utilisable y sont nombreuse et l’accessibilité énorme puisqu’il s’agit d’un coin de pêche en plein centre ville.

12 – Le secteur du bassin offre des possibilités presque infinie de pêche à gué, avec son bassin et son eau relativement calme et le pied du barrage ou l’eau y est beaucoup plus agitée. Les poissons présent sont ceux de la rivière Saguenay donc très variée(truite de mer. ouananiche, doré , bar rayé, etc) L’accès y est facile et relativement sécuritaire et les captures peuvent être de taille intéressante.

13 – Le secteur terres rompues, qui ne connait pas les terres rompues?? secteur de prédilection pour la truite de mer en début et fin de saison. Le potentiel y est très intéressant et le nombre de pêcheurs peut être élevé en raison d’une grande section de « plage ». On y capture tout les poissons de la rivière. L’accès y est très sécuritaire et gratuit.

Ville Saguenay – arrondissement Jonquière

14 – Le secteur du barrage Pibrac est un autre secteur important pour la pêche urbaine, l’accès y est facile et relativement sécuritaire malgré qu’on doive se méfier du niveau d’eau si on décide de traverser le premier bras de rivière à gué. On y retrouve de la truite mouchetée de belle taille et beaucoup de ouananiche.

15 – La rivière aux sables – secteur Nikitoutagan est le théâtre d’ensemencement massif depuis plusieurs années  lors de la fête de la pêche. Difficile d’avoir un coin de pêche plus accessible que celui ci. On y capture bon nombre de truites mouchetées année après années et quelques ouananiche ici et la. Endroit idéal pour la famille et initier les jeunes à la pêche.

16 – Le secteur pont d’aluminium un site bien connu de plusieurs depuis des années. On peut accéder aux berges de la rivière par un sentier non loin de celui ci ou par les sentiers du manoir. Le potentiel y est énorme et plusieurs endroits intéressant pour la pêche sont présent dans ce secteur. On peut y capturer truite de mer, doré, ouananiche, perchaude et les captures accidentelle de bar rayé y sont aussi possible.

Tadoussac

17 – Le quai de Tadoussac offre un potentiel énorme pour le poissons de fond (encore plus en début de saison) les pêcheurs locaux ne sont pas avare de conseils et les captures de morue y sont très fréquente. Plusieurs autres espèces y sont présente par exemple le chaboisseau.

Sacré-coeur

18 – La gargantuesque rivière Sainte-Marguerite, qui prend source au coeur des Monts-Valin offre un panorama à couper le souffle alternant entre vallées et montages. Le tout avec un nombre impressionnant de fosses contenant bon nombre de saumon atlantique et de superbes truites de mer. L’accès y est relativement abordable et plutôt facile pour un grand nombre de ces fosses.

Rivière Sainte-Marguerite

Sainte-Rose-Du-Nord

19 – Le village de Sainte-Rose-du-Nord un des plus beaux village de la province contient une offre énorme coté pêche mais laissez moi attirer votre attention sur le secteur de la descente des femmes, une batture sur le fjord qui offre un potentiel très intéressant pour la truite de mer et les captures accidentelle de bar rayé et de saumon atlantique sont toujours possible.

Saint-Fulgence

20 – La zec Martin Valin un vaste territoire comptant plus de 650 lacs et rivières débordant de truite mouchetée. Une offre énorme pour la pêche ont développé récemment un quai pour rendre la pêche à gué accessible sur le lac Guérin. Le tout est extrêmement bien aménagé rendant ce lac accessible aux personnes à mobilités réduite à coût abordable.

Zec Martin-Valin

21 – La flèche littorale ou queue de rat est un endroit connu depuis des décennies pour la pêche à gué, situé en eau saumâtre on y capture bon nombre de truites mouchetées, d’anguilles d’amérique et beaucoup de captures accidentelle de bar rayé. Son accès y est facile et le stationnement nombreux le long de la route.

Saint-David de falardeau

22 – Un sentier longue la rivière shipshaw dans le secteur de la chute aux galets sur quelques kilomètres et on y retrouve plusieurs beaux coins pour la pêche à la truite mouchetée, des corégones s’y cachent aussi ainsi que des brochets ici et la. L’Accès y est facile par contre certain endroits peuvent être hasardeux donc une vigilance constante y est de mise.

À suivre bientôt dans le prochain article la section Lac Saint-Jean oû je vous dévoilerai des endroits plus formidable les uns que les autres.

Abonnez-Vous à notre info-lettre afin d’être au courant de la sortie du prochain article.

[tuskcode-bing-map]