Publié le

La truite mouchetée : Sa pêche en eau claire

Ce n’est pas un secret la truite mouchetée est un des poissons favoris des pêcheurs québécois. Sa fougue, la qualité de sa chaire et sa relative disponibilités dans plusieurs plan d’eau de la province en font une cible de choix pour bon nombre de pêcheurs. Parfois très facile à capturer d’autres fois moin, souvent l’eau très claire de certain plan d’eau la rendent énormément méfiante ce qui en complique sa capture qui peut devenir un véritable défi. Cet article vise à renseigner le pêcheur moyen sur certaine observations et méthodes qui m’ont donné du succès au cours des années dans ce genre d’environnement. Je ne suis pas un professionnel alors il peut se glisser certaine erreurs n’hésitez pas à me corriger. Notez bien que cet article n’est qu’un bref survol du sujet.

Qu’est ce que j’entend par lac à l’eau claire ?? Tout simplement un lac dont on peut distinguer le fond par plusieurs mètres de profondeurs en embarcation. Souvent les méthodes conventionnelle sont moin productive sur ce genre de plan d’eau, la truite vous voyant venir de très loin. Les journées venteuse, nuageuse et  pluvieuse sont donc généralement à privilégier, car tout ces facteurs contribuent à votre camouflage.

Une ligne de petit calibre sera donc de mise afin de maximiser vos chances et de minimiser l’impact visuel de celle ci. Si vous êtes un adepte du monofilament  utilisez en un d’une résistance allant de 2 à 6 livres ce qui en plus accentuera le coté naturel de votre présentation. Par contre si vous êtes plus fils tressé ou fusionné un long avançon de fluorocarbone est vraiment conseillé. Quand au choix des leurres à utiliser, il est bien évident qu’en situation d’eau très claire les couleurs naturelle sont de mise, à vous de découvrir ce que mange la truite dans votre plan d’eau (sois en observant les berges, les éclosions, en éviscérant vos captures ou encore en utilisant une poire afin d’analyser le contenu stomacal sans tuer le poisson). Une fois que vous serez certain de ce que vos truites mangent il sera plus facile de faire un choix judicieux de leurre, par exemple de petits poissons nageur, ou des leurres souple imitant divers insecte.

Maintenant à quel endroit sur le lac pêcher ces truites méfiante?? Bien évidemment une approche stratégique sera plus payante qu’une pêche à l’aveugle, l’utilisation d’un échosondeur et d’un thermomètre de profondeur sera d’une aide précieuse. Il ne faut pas oublier que la température préférentielle de la truite se situe autour de 13 degré celcius (dans ce cas le thermomètre de profondeur sera un atout plus qu’utile). Les points d’alimentation dans ce type de lac sont les mêmes que dans n’importe quel lacs sois :

  • Une pente abrupte entre une fausse et un haut fond
  • Pointe de roche ou de sable
  • Entrée et sortie d’eau
  • cachette naturelle (arbre submergé, berge surplombante, etc)
  • île sous marine, haut fond
  • bordure d’herbier
  • Les entonnoirs (rétrécissement du plan d’eau créant un entonnoirs exemple un lac en forme de 8
  • etc..

Vous voyez jusqu’à maintenant il n’y a rien de sorcier, il s’agit d’un peu de logique et d’observation,  les techniques sont toute aussi variée que le nombre de pêcheurs. Nous allons rapidement les survoler puisque le sujet à lui seul prendrait une bibliothèque complète pour être couvert.

Le lancer, est plutôt efficace dans ce genre de situation puisque la truite n’aura pas vu votre embarcation passer au dessus de sa tête avant que votre leurre ne se présente devant elle.

La traîne peut elle aussi être productive dans ce genre de situation, mais elle a le souvent le désavantage que votre embarcation va passer sur la tête du trophée convoité avant que votre leurre n’y passe, vous pourrez diminuer cet effet en effectuant des zigzag avec votre embarcation. Les petits dériveur de surface (par exemple le mini planer de offshore tackle) sont des outils peu connu des pêcheurs de moucheté mais qui sont d’une efficacité déroutante dans ce genre de situation.Il y a bien sur une tonne d’autres techniques qui peuvent être productive par exemple la dérive ou le dropshot qui feront l’objet d’autres articles dans le futur. Espérant que ce court exposé saura vous aider grâce à sa vulgarisation rapide d’un sujet complexe.