Publié le

Récolte printaniere

Puisque la pêche se déroule en nature et que la nature ne contient pas que des poissons, je me suis permis un petit écart de conduite; afin de vous présenter de petits trésor présent en nature; que vous pourriez récolter lors de vos excursions de pêche printanière. Qu’est ce que dame nature nous permet de récolter au printemps et comment utiliser ces précieuses denrées, voila le but de ce court article sans prétention.

 

Morille

La morille

Verpes

Le printemps est la saison de toutes les émotions! grosse truites et morilles sont au rendez-vous!! Quel mariage parfait afin de vous concocter de solide repas de roi. Laissez moi vous donner une suggestion en ce sens truite à la morille et asperge, une recette que j’avais déja publié il y a quelques temps sur le blog. Mais oû et comment trouver ces fameuses morilles?? Il faut savoir que la période à laquelle la récolte des morilles est possible est plutôt courte. En général elle ne s’étend que sur quelques semaine; donc il faut être efficace et organisé afin de faire de belles récoltes. Dans mon coin de pays cette période se situe généralement entre le début de mai et la fin mai. La présence du peuplier baumier et du cerisier de pennsylvanie, sont des indice (parmis tant d’autres) que vous devrez vérifier. Terrain sablonneux en pente sont de bons secteur à prospecter; encore plus prometteur si cette pente est orienté sud. Ces petites ne se laissent pas facilement capturer vous devrez avoir le bon oeil ouvert et être très attentif. Bien sur les sites de feu de forêt sont des endroits propice pour découvrir ces petits lutin de la forêt (on appelle celles ci des morilles de feu). Il existe plusieurs variétés de morilles mais ici comme il ne s’agit que d’un survol nous les appellons toutes morilles. Il est de votre responsabilité de prendre plus d’informations afin de vous éviter certains ennuis. Les risques de confusions sont bien présent surtout avec les diverses verpe. Comment les différencier??? facile, le chapeau de la morille est attaché au pied de celle-ci mais dans le cas de la verpe le chapeau n’y est pas attaché. (notez que celle-ci est aussi un champignon comestible quoi que ayant un intérêt gustatif moindre. La photo ci-contre présente un panier rempli de verpes, attention de bien cuire tout les champignons sauvage que vous cueillerez. Le printemps est aussi la saison des gyromitres qui sont à éviter il est donc de votre responsabilité d’être bien capable de les identifier.

 

Pousse de conifère   

Le printemps est la saison de la renaissance, la nature se réveille et bien souvent les hommes aussi!! Donc nouvelle pousse et bourgeon sont au rendez-vous. Savez-vous qu’avec les jeunes pousse de divers conifères, que ce sois le sapin, l’épinette ou même le thuya (généralement appelé cèdre) il vous est possible de concocter toutes sorte de recette les plus intéressante que les autres??? Allant du sirop contre le mal de gorge jusqu’à des vinaigrettes en passant par les diverses gelée, marinade et épices. Rien de mieux pour agrémenter vos repas de gibier. Voici quelques exemples de recettes que vous pourrez effectuer avec ces pousses, la limite étant votre imagination. Vous faites des essais ?? partagez vos résultats avec nous!!

 

 

Tête de violon

Qui ne connait pas ces fameuses tête de violon??? Il s’agit en fait de la jeune pousse des fougères, par contre il faut être attentif et faire attention puisque certaine variété de fougère pourraient vous causer des troubles gastrique ou même des intoxications. Vous devrez donc identifier hors de tout doute la fougère de l’autruche (qui est très commune dans nos contrées. Elles ne doivent pas être consommé cru, la marche à suivre est simple, voici un lien vers le site de mapaq qui vous expliquera en détail comment éviter tout problèmes. Une fois le traitement de base effectué vous pourrez conserver vos précieuses au congélateur et les utiliser ultérieurement en salade, en sauté , avec des pâtes ou simplement en accompagnement Elles sont délicieuse.

 

Plusieurs autres autres plantes peuvent être récolté pendant cette période, entre autre l’ail des bois (plante fragile qu’il faut récolter avec parsimonie en respectant les limites imposées dans certain secteur). Dehors il y a encore de la neige et le temps est mausade espérant que cette courte lecture aide à vous faire patienter. Bonne récolte!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *