Publié par Laisser un commentaire

Voyage de Pêche Région du Réservoir Gouin Doré/Brochet

Comme discuté sur la page facebook des Leurres Opémisca nous avons récemment conclus une entente de partenariat avec l’équipe de FishingQuebec Adventure. Je vous laisse visionner le premier vidéo d’une série à venir qu’ils ont tourné avec nos produits. Bon visionnement!!

Pour acheter les leurres utiliser dans ce vidéo ICI

 

Recevez une notification par courriel lors de la publication d’un nouveau vidéo??

 

Publié par Laisser un commentaire

Truites aux morilles et asperges

Le mois de mai est la saison des morilles ça fait bien car à cette période de l’année la pêche à la truite mouchetée bat son plein et au Québec le tout coïncide avec l’arrivée des asperges fraîche sur les tablettes de nos épiceries, le mélange parfait pour une bouffe de luxe. Notez bien que la bouteille de vin présente sur la photo n’est pas appropriée avec cette recette mais bon, il s’agit de celle que j’avais sous la main ce jour là. Autre remarque, je fais toujours cette recette de façon très approximative donc la marche à suivre et la liste d’ingrédients vont être en ce sens.

Ingrédient :

  • Des mouchetés fraîche, entière ou en filet
  • Des morilles déshydraté plus il y en a meilleur ça va être
  • Des asperges
  • 200 ml Crème à cuisson
  • 100 ml Fumet de poisson
  • Échalote émincé
  • Beurre
  • Citron
  • Persil
  • ail
  • Sel, Poivre

 

Marche à suivre :

Ici ça devient un peu d’improvisation, mais le résultat va être fabuleux ne vous en faites pas. La première étape est la réhydratation des morilles dans de l’eau tiède non chloré de préférence. Par la suite vous devez couper les têtes d’asperges en conservant les pieds que vous transformerez en tagliatelle, mettre le tout de coté. Ensuite étendre du beurre fondu sur du papier d’aluminium, garnissez l’intérieur de vos truites de sel, poivre, persil et ail haché, fermer la papillote de truite. Mettre vos truites au four à 325, le temps de cuissons variant énormément avec la taille de vos poissons, de 20 minutes en montant. Pendant la cuisson des truites vous aurez beaucoup de travail, sur un premier temps il vous faut préparer la sauce et simultanément cuire vos asperges. Êtes-vous prêt?? Donc pour la cuisson des asperges il n’y a rien de compliqué il vous suffit de les blanchir dans de l’eau salée et citronnée, vous faites la même chose avec les tagliatelles, bien évidemment en les laissant moins longtemps. Le secret est dans la sauce…  voici comment procéder, lorsque vous avez réhydraté les morilles il faut conserver l’eau de réhydratation afin de confectionner votre fumet qui aura un gout sublime de cette façon. Dans une petite casserole faire chauffer du beurre, griller légèrement vos échalotes maintenant ajouter votre fumet, puis la crème et les morilles. Laisser épaissir à ce moment vous pouvez rectifier l’assaisonnement et ajouter le jus de citron. Si vous avez bien fait ça vos truites devraient être cuite au même moment que votre sauce est prête et que vos asperges sont cuite.. Servir en arrosant les truites et les asperges très généreusement de sauce. Santé !!

Publié par Laisser un commentaire

Marcheur de fond pour la mouchetée?? Pourquoi pas!!

En période de canicule lorsque les mouchetées sont collé au fond, moins active et plus difficile à atteindre avec les méthodes dites conventionnelle, il existe plusieurs tactiques efficace pour les déjouer. Parmi celles ci une se démarque du lot, le marcheur de fond. Technique bien connu des pêcheurs de dorés mais qui pourrait faire froncer les sourcils de bien des pêcheurs de mouchetée, elle est pourtant très efficace et surtout productive pour produire des truites de taille supérieure à la moyenne.

Les différents types de marcheur de fond, cette énumération n’est pas exhaustive mais expose les principaux type utilisé et leurs caractéristiques.Le marcheur classique en forme de « L ». Il a comme avantage d’être largement disponible en plusieurs couleurs et poids, peu dispendieux et bien connu. Par contre lorsque le poisson convoité attaque votre offrande il sent bien évidemment le poids du marcheur ce qui peut être un handicap à ne pas négliger lorsque vous traquez de grosses truites méfiante.

 

Le marcheur de fond dit « coulissant », généralement plus dispendieux que son cousin le classique, moins connu que ce dernier. Toujours disponible en différentes couleurs et tailles. Son gros avantage est d’être coulissant donc lorsque le poisson attaque votre offrande il ne sent pas le poids de ce dernier qui coulisse sur votre ligne. Ceci constitue un net avantage lorsque vous chassez de grosses truites difficile à leurrer en condition estivale dans les abysses de nos lacs.

Je tiens à vous présenter un dernier type de marcheur de fond beaucoup moins connu des pêcheurs mais qui a de gros avantages versus ses cousins. Il s’agit du marcheur coulissant avec gouvernail. Il possède les mêmes avantages de ce dernier mais à la liste vous pouvez ajouter un gouvernail. Ce dernier vous permet d’éloigner latéralement l’offrande de votre embarcation un peu à la manière d’un dériveur de surface. Il va sans dire qu’ils sont moins commun sur les tablettes des commerces, mais il vaut son pesant d’or.

Maintenant comment ajouter une offrande à ce type de présentation. Il s’agit ici d’un sujet très complexe qui pourrait faire l’objet d’un article à lui seul, nous allons donc seulement le survoler. La solution souvent utilisé est un bout de corde (ici le terme corde va être utilisé pour désigner tout type de fil à pêche, tressé, fusionné, monofilament, fluorocarbone ou autre par contre je vous conseille fortement d’utiliser un fluorocarbone de petite taille pour ce genre d’approche) d’environ 36 à 72 pouces suivi de 2 hameçons (j’aime bien le type octopus en numéro 6) appâté d’un simple vers de terre, cette méthode fonctionne très bien et m’a souvent rapporté plusieurs truites et pourquoi pas un hameçon de type slow death?? Par contre l’utilisation d’un leurre souple imitant sois une larve d’insecte ou encore un poisson fourrage présent dans le plan d’eau est une superbe alternative qui souvent est plus productive. Il y a bien sur le classique poisson nageur flottant, la cuillère ondulante mince, ou encore la tête de jig flottante appaté; la limite étant votre imagination.

Pour ce qui est du poids du marcheur à utiliser, il existe une règle non écrite qui dicte 1 once par 10 pieds de profondeur. Je suis plus ou moins d’accord avec cette règle puisque je suis un adepte des présentation lente et légère dans ce genre de situation. À vous faire vos propres expériences et de nous en faire part.

 

 

 

Publié par Laisser un commentaire

Charte de poids pour différentes espèces

 

Comme plusieurs pêcheurs j’aime avoir une estimation du poids de mes captures, une balance est bien sur l’outils idéal pour ce genre de travail par contre son utilisation n’est pas toujours l’idéale lorsque l’on désire remettre rapidement notre capture à l’eau afin de maximiser ses chances de survie. Dans ce cas une mesure rapide de sa longueur est optimale (il existe plusieurs méthodes pour effectuer cette opération rapidement par exemple des repaires de longueur apposée sur notre canne ou encore un ruban à mesurer coller dans notre embarcation etc..) et de son tour de taille. Afin d’avoir une idée approximative du poids de votre poisson il existe plusieurs chartes, que j’ai trouvé ici et là. Vous trouverez donc en référence à la fin de l’article l’adresse des sites web originaux d’où proviennent ces chartes et ou calcul. Notez bien qu’il ne s’agit que d’une estimation du poids.

Truite mouchetée

Poid = longueur * tour de taille au carré / 800

Donc par exemple, pour une mouchetée de 20 pouces qui a un tour de taille de 12 pouces

poid = 20 * (12*12) / 800

poid = 20 * (144) / 800

poid = 2880 /  800

Donc poid = 3.6 livres

ce n’est pas plus compliqué que ca.

Doré jaune

12 po 0.62 lb
13 po 0.79 lb
14 po 1.01 lb
15 po 1.25 lb
16 po 1.54 lb
17 po 1.87 lb
18 po 2.24 lb
19 po 2.66 lb
20 po 3.13 lb
21 po 3.65 lb
22 po 4.24 lb
23 po 4.88 lb
24 po 5.59 lb
25 po 6.36 lb
26 po 7.20 lb
27 po 8.12 lb
28 po 9.12 lb
29 po 10.20 lb
30 po 11.36 lb
31 po 12.60 lb
32 po 13.94 lb
33 po 15.38 lb
34 po 16.91 lb

 

Brochet du nord

Pour ce qui est du brochet le calcul est le même que pour la truite mouchetée par contre on doit diviser par 1000

donc poid = longueur * tour de taille au carré / 1000

Par exemple un brochet de 40 pouces ayant un tour de taille de 20 pouces devrait peser autour de 16 livres

poids = 40 * 400 / 1000

poids = 16000 / 1000

poids = 16.0

 

Achigan à petite bouche

Il s’agit encore de la même formule mais cette fois ci on divise par 1100.

Poids = longueur * tour de taille au carré / 1100

 

Achigan à grande bouche

Dans le cas de la grande bouche le diviseur est 1050

Poid = longueur * tour de taille au carré / 1050

Maskinongé

Longueur     Poids moyen

36 po              12 livres

40 po               17 livres

42 po               20 livres

45 po               24 livres

48 po              31 livres

50 po               33 livres

52 po               37 livres

55 po               43 livres

58 po               52 livres

Notez bien qu’il ne s’agit que d’une grossière estimation, pour une charte plus précise vous pouvez consulter celle ci fournit par musky canada

http://www.muskiescanada.ca/articles/2007_Weight_Estimation_chart.pdf

 

Bar rayé

Le document complet est vraiment intéressant je vous encourage à le consulter ici

ftp://ftp.mrnf.gouv.qc.ca/Public/Bibliointer/Mono/2012/04/1112324.pdf

 

Ouananiche

Pour ce qui est de la ouananiche j’ai rien trouvé de vraiment intéressant comme chartes, la plupart de celles ci étant appliqué à son cousin le saumon atlantique. Comme son alimentation et son mode de vie est vraiment différent je ne sais pas si ces calculs s’appliquent. Je vous mets ici en lien ce que j’ai trouvé et qui semblait intéressant.

http://www.wherewisemenfish.com/fish-weight-calculator

 

Touladi

25 po 5.75 lb
26 po 6.53 lb
27 po 7.38 lb
28 po 8.31 lb
29 po 9.31 lb
30 po 10.39 lb
31 po 11.56 lb
32 po 12.81 lb
33 po 14.16 lb
34 po 15.60 lb
35 po 17.14 lb
36 po 18.78 lb
37 po 20.53 lb
38 po 22.39 lb
39 po 24.36 lb
40 po 26.44 lb
41 po 28.65 lb
42 po 30.98 lb
43 po 33.44 lb
44 po 36.03 lb
45 po 38.76lb
46 po 41.62 lb
47 po 44.63 lb
48 po 47.79 lb

 

 

Références 

https://www.pinesunsetlodge.com/troutweightformula.htm

http://www.in-fisherman.com/biology/walleye-length-to-weight-conversion-chart/

http://www.garden-island.com/northern-pike-weight-formula-calculator.htm

http://www.garden-island.com/bass-weight-formula-calculator.htm

http://www.musky.com/Features/howheavy.htm

http://www.in-fisherman.com/trout-salmon/lake-trout/lake-trout-length-to-weight-conversion-chart/

 

Recevoir une notification par courriel lors de la publication d’un nouvel article similaire??

 

 

Publié par Laisser un commentaire

Notre exposition médiatique

Au cours de la dernière année l’entreprise a eu une bonne exposition médiatique en voici les principaux liens pour ceux qui auraient manqué leur diffusion originale.

Radio Canada – Un succès inespéré

Le progrès du Saguenay – Des leurres Saguenéens pour le Fjord

Radio Canada – Un pêcheur saguenéen passionné jusqu’au bout des doigts

Il manque quelques entrevues à kykfm radiox dans l’émission le retour de Courchesne je n’ai pas pu retrouver les liens malheureusement.

Publié par Laisser un commentaire

Les Températures préférentielle du poisson

Cela est  bien connu nos poissons préférés ont tous une température préférentielle, c’est à dire une température d’eau à laquelle son activité va être à son maximum. Bien que cette charte sois d’une grande utilité elle ne fait pas foi, de loi bref il y a toujours des exceptions. La seule certitude à la pêche est qu’il n’y a pas de certitude (Merci Bruno Baillargeon pour cette citation).

 

Achigan à grande bouche                      18-24 c

Achigan à petite bouche                        18-21 c

Barbotte                                                        21-25 c

Bar rayé                                                         5-15 c

Brochet (grand)                                         16-20 c

Carpe                                                              25-32 c

Corégone                                                      6-13 c

Doré  (noir et jaune)                                17-23 c

Esturgeon                                                    15-20 c

Lotte                                                               4-18 c

Maskinongé                                                13-22 c

Omble chevalier                                       5-16 c

Omble de fontaine                                  10-15 c

Ouananiche                                                6-13 c

Perchaude                                                  17-22 c

Saumon atlantique                                7-13 c

Truite grise (touladi)                             7-13 c

Truite arc en ciel                                     8-(13)-20 c

Truite brune                                             15-18 c

 

Bien évidemment il ne sagit que d’une corde de plus à votre arc, comme mentionné précédemment il est toujours possible de capturer des poissons en dehors de ces températures.

 

 

 

 

Publié par Laisser un commentaire

Le Fjord du Saguenay

Le Fjord du Saguenay, majestueux que dire de plus??? Situé dans la magnifique région du Saguenay Lac Saint-jean au Québec (Canada). Il a été creusé par le passage des glaciers il y a de cela des milliers d’années, une de ses caractéristique importante est que de l’eau douce coule à sa surface mais que ses profondeurs sont composé d’eau froide et saline provenant du Fleuve Saint-Laurent ce qui en fait un écosystème unique et très diversifié.  D’une longueur de 155 kilomètres, ses rives sont bordées de falaises escarpée atteignant plusieurs centaines de mètres, la plus célèbre d’entre elle étant le cap trinité et il atteint des profondeurs tout aussi impressionante cachant une faune marine en excellente santé et très diversifiée.

Bon an mal an lorsque l’hiver se pointe le nez une épaisse couche de glace recouvre la surface du Fjord ce qui provoque une fièvre extrêmement puissante chez plusieurs milliers d’adepte de pêche blanche. Les principales espèces pouvant y être capturé sont : la morue franche (Gadus Morhua), la morue ogac (Gadus ogac), le sébaste (sebaste mentella), Le flétan du groenland aussi appellé turbot (Reinhardtius hippoglossoides), le flétan atlantique (Hippoglossus hippoglossus), la raie épineuse ( Amblyraja radiata), la lycode de laval (lycodes lavalaei), le requin du groenland (Somniosus microcephalus) , la truite de mer (qui est en fait un omble de fontaine anadrome), la saumon atlantique (salmo salar),  le bar rayé (morone saxatilis) ainsi que plusieurs autres espèces d’eau douce et salée. En fait le fjord compte plus de 76 espèces différentes pour faire la joie de tout les pêcheurs locaux.

Les techniques de pêches utilisé sont aussi très variée, allant de la simple pêche à la ligne morte, à la pêche à la dandinette verticale ou à l’utilisation de paliers multiples afin de viser plusieurs profondeurs avec la même ligne. La plus populaire étant malgré tout la dandinette verticale en utilisant des poids variant de 2 onces à 10 onces et même plus. (Un article futur fera peut-être l’objet de ce sujet).

Malgré la présence de pêcheur tout le long de la rivière, il y a de grandes concentration de pêcheurs dans des secteurs bien précis.

  • Arrondissement La Baie (Ville Saguenay) ou deux villages de pêche y sont présent sois celui de grande-baie et de l’anse à benjamin.
  • Rivière éternité, ou est situé un petit site géré par la sepaq.
  • L’anse saint-jean, un petit village plutôt sympathique.
  • Saint-Fulgence
  • Ste-Rose du Nord

Plusieurs pourvoyeurs opèrent dans tout ces secteurs vous pouvez sans hésiter faire affaire avec ceux ci; ils offrent un service très profesionnel. Pour n’en nommer que quelques un

Pour tout vos besoins en équipement de pêche il y a un incontournable une boutique qui vend du matériel de pêche depuis plus de 80 ans il s’agit de l’accomodation des 21, Une boutique plus que garnie avec un service hors pairs. Elle est située au 3422 boulevard de la grande baie sud dans l’arrondissement la baie. Plusieurs possibilités d’hébergement à bon prix sont aussi possible.

 

Référence :

https://tourisme.saguenay.ca/fr/quoi-faire/activites-hivernales/peche-blanche

https://www.quebecoriginal.com/

http://www.virtualmuseum.ca/sgc-cms/expositions-exhibitions/fjord/francais/e_poisson_f1.html

 

Publié par Laisser un commentaire

La truite mouchetée : Sa pêche en eau claire

Ce n’est pas un secret la truite mouchetée est un des poissons favoris des pêcheurs québécois. Sa fougue, la qualité de sa chaire et sa relative disponibilités dans plusieurs plan d’eau de la province en font une cible de choix pour bon nombre de pêcheurs. Parfois très facile à capturer d’autres fois moin, souvent l’eau très claire de certain plan d’eau la rendent énormément méfiante ce qui en complique sa capture qui peut devenir un véritable défi. Cet article vise à renseigner le pêcheur moyen sur certaine observations et méthodes qui m’ont donné du succès au cours des années dans ce genre d’environnement. Je ne suis pas un professionnel alors il peut se glisser certaine erreurs n’hésitez pas à me corriger. Notez bien que cet article n’est qu’un bref survol du sujet.

Qu’est ce que j’entend par lac à l’eau claire ?? Tout simplement un lac dont on peut distinguer le fond par plusieurs mètres de profondeurs en embarcation. Souvent les méthodes conventionnelle sont moin productive sur ce genre de plan d’eau, la truite vous voyant venir de très loin. Les journées venteuse, nuageuse et  pluvieuse sont donc généralement à privilégier, car tout ces facteurs contribuent à votre camouflage.

Une ligne de petit calibre sera donc de mise afin de maximiser vos chances et de minimiser l’impact visuel de celle ci. Si vous êtes un adepte du monofilament  utilisez en un d’une résistance allant de 2 à 6 livres ce qui en plus accentuera le coté naturel de votre présentation. Par contre si vous êtes plus fils tressé ou fusionné un long avançon de fluorocarbone est vraiment conseillé. Quand au choix des leurres à utiliser, il est bien évident qu’en situation d’eau très claire les couleurs naturelle sont de mise, à vous de découvrir ce que mange la truite dans votre plan d’eau (sois en observant les berges, les éclosions, en éviscérant vos captures ou encore en utilisant une poire afin d’analyser le contenu stomacal sans tuer le poisson). Une fois que vous serez certain de ce que vos truites mangent il sera plus facile de faire un choix judicieux de leurre, par exemple de petits poissons nageur, ou des leurres souple imitant divers insecte.

Maintenant à quel endroit sur le lac pêcher ces truites méfiante?? Bien évidemment une approche stratégique sera plus payante qu’une pêche à l’aveugle, l’utilisation d’un échosondeur et d’un thermomètre de profondeur sera d’une aide précieuse. Il ne faut pas oublier que la température préférentielle de la truite se situe autour de 13 degré celcius (dans ce cas le thermomètre de profondeur sera un atout plus qu’utile). Les points d’alimentation dans ce type de lac sont les mêmes que dans n’importe quel lacs sois :

  • Une pente abrupte entre une fausse et un haut fond
  • Pointe de roche ou de sable
  • Entrée et sortie d’eau
  • cachette naturelle (arbre submergé, berge surplombante, etc)
  • île sous marine, haut fond
  • bordure d’herbier
  • Les entonnoirs (rétrécissement du plan d’eau créant un entonnoirs exemple un lac en forme de 8
  • etc..

Vous voyez jusqu’à maintenant il n’y a rien de sorcier, il s’agit d’un peu de logique et d’observation,  les techniques sont toute aussi variée que le nombre de pêcheurs. Nous allons rapidement les survoler puisque le sujet à lui seul prendrait une bibliothèque complète pour être couvert.

Le lancer, est plutôt efficace dans ce genre de situation puisque la truite n’aura pas vu votre embarcation passer au dessus de sa tête avant que votre leurre ne se présente devant elle.

La traîne peut elle aussi être productive dans ce genre de situation, mais elle a le souvent le désavantage que votre embarcation va passer sur la tête du trophée convoité avant que votre leurre n’y passe, vous pourrez diminuer cet effet en effectuant des zigzag avec votre embarcation. Les petits dériveur de surface (par exemple le mini planer de offshore tackle) sont des outils peu connu des pêcheurs de moucheté mais qui sont d’une efficacité déroutante dans ce genre de situation.Il y a bien sur une tonne d’autres techniques qui peuvent être productive par exemple la dérive ou le dropshot qui feront l’objet d’autres articles dans le futur. Espérant que ce court exposé saura vous aider grâce à sa vulgarisation rapide d’un sujet complexe.